Rentrée des classes!

Dossier ~ vendredi 29 août 2014 ~ 3 commentaires

Début septembre, pour beaucoup de jeunes enfants, ce sera la rentrée des classes. Déjà !... soupirent certains. Enfin! S’écrient d’autres qui sont heureux de retrouver leurs camarades d’études. La rentrée, c’est aussi l’occasion du renouveau… et de nouer de nouvelles amitiés et connaître de nouveaux professeurs!

Journal Tintin - Sept. 1935

En France, les chérubins seront servis puisqu’il y aurait 40.000 nouveaux enseignants et personnels éducatifs qui prendront en effet leur poste pour la première fois à la prochaine rentrée (source). Cela fait du monde à caser ! Cet engagement massif participe au programme de la refondation de l’Ecole initié en 2013.

Refondation de l’École en France (2013)

Donner à chacun les moyens de mieux apprendre

La priorité à l’école primaire
De nouveaux rythmes scolaires à l’école primaire
Des Écoles supérieures du professorat et de l’éducation pour mieux former les enseignants
Le recrutement de 6 000 emplois de professeur supplémentaires
Des avancées historiques pour les élèves en situation de handicap
Le numérique au service de l’École
Un effort sans précédent en faveur du remplacement
La première étape de la refondation du second degré
La rénovation de l’éducation prioritaire
La mise en place du parcours d’éducation artistique et culturelle

Remettre les valeurs de la République au cœur de l’École

Une école qui porte haut les valeurs de la République
Des actions pour prévenir les violences et améliorer le climat scolaire
Une École qui promeut l’égalité entre les filles et les garçons
Vers l’acte de la vie lycéenne

Source : Education Nationale

En France, deux millions d’écoliers sont concernés et la refondation se poursuit en 2014 avec l’accent sur les rythmes scolaires (exemple : retour de la semaine de 4,5 jours), l'introduction du code HTML et des écoles connectées (fini les cours de diction, place au code HTML en option dès l’enseignement primaire) et la lutte contre les inégalités. Sur un plan financier, la France apparaît comme étant le pays le plus généreux pour l’aide versée à chaque rentrée aux familles modestes.

En Belgique, les « chantiers » sont la formation des enseignants (la création d'une académie unique de recherche et d'enseignement (ARES)), les mesures pour lutter contre l'échec (notamment plan de remédiation individualisé), le réforme de l’enseignement supérieur et le révision du financement. Pas de refondation en Belgique, mais une réformette qui est à l’image d’une austérité annoncée. Or c’est justement une autre vision de l’école qu’il nous faut !

La Belgique et la France n’apparaissent pas dans le haut du classement des pays qui ont obtenu les meilleurs scores pour l’évaluation des performances et le suivi des acquis des élèves (source : programme PISA).

En outre, ces deux pays sont aussi de très mauvais élèves en matière d’équité sociale au sein de l’école. Pourtant, l’enseignement et l’éducation nationale ou régionale sont au cœur de la question de la vie en société en général et celle de la construction des savoirs en particulier. Telle une mouche dans une toile d’araignée, les réformes successives de l’enseignement s’embourbent dans la technocratie de notre temps et si l’élève part d’un bon pied sur le chemin de cette nouvelle année scolaire, il lui faudra beaucoup d’obstination pour surmonter les nouvelles réalités d’un monde où l’excellence académique et professionnelle est au centre du débat. L’absolue nécessité est celle d’enseigner pour le futur... Comment apprendre autrement en instaurant notamment « des pédagogies qui stimulent les intelligences multiples ».

Lire l'article de l'Express : Intelligence: l'école de tous les savoirs

L'école du futur

L’École Grenoble Management de la CCI de Grenoble a rédigé un livre blanc (pdf) sur le portrait de l’école du Futur. Selon ce rapport, la seule certitude concernant l’avenir de l’enseignement est « l’imminence d’un “big bang” qui va modifier durablement nos repères, nos habitudes et nos certitudes ».

Et les premières conclusions : “Nous sommes arrivés aujourd’hui à la conjonction de progrès technologiques de différentes natures qui vont radicalement bouleverser des notions fondamentales dans l’enseignement telles que nous les connaissons aujourd’hui : le savoir, la pédagogie, la distance, la relation avec le professeur, l’évaluation, et la notion même de ce qu’est un cours”. La technologie va profondément bouleverser le rôle de l’enseignant. Épaulé par la machine, son rôle n’est plus celui de détenteur d’un savoir absolu, mais il est le garant de l’intelligence dans la recherche et la mobilisation des connaissances. Dans l’école du futur, il n’y aura plus un manuel et une méthode de référence pour apprendre.

Ainsi, dans l’école du futur, une refonte complète et totale de l’enseignement dans son aspect organisationnel est un prérequis absolu. Vive donc la rentrée des classes ! En route gaiement pour l’école ! Le plaisir d’apprendre et celui de connaître devront dans le futur passer par une politique visionnaire de l’école du futur. Bonne rentrée, les amis !

Vos contributions (3) Contribuer
boumlundi 1 septembre 2014 à 08:36
merci Bouzouks!
+5
nestorantdimanche 31 août 2014 à 18:23
Bonne rentrée à tous!!!
Et bonne chance à tous pour cette année.
Car aujourd'hui c'est l'école et demain le monde du travail.
+4
bouzoukssamedi 30 août 2014 à 15:12
"Sur la plage abandonnée
Coquillages et crustacés
Qui l'eût cru déplorent la perte de l'été
Qui depuis s'en est allé
On a rangé les vacances
Dans des valises en carton
Et c'est triste quand on pense à la saison
Du soleil et des chansons."

La Madrague (par BB ou Voulzy)

Bonne rentrée à toutes et à tous et rassurez-vous :

"Mais aux premiers jours d'été
Tous les ennuis oubliés
Nous reviendrons faire la fête aux crustacés
De la plage abandonnée."
+7
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK