Tintin défend-il les opprimés ?
Habitué des cours royales, le petit reporter se soucie-t-il des plus pauvres ?
50 commentaires - Thème proposé par  (inconnu)
Vos contributions Contribuer
jacqueshervemardi 16 juillet 2019 à 16:54
Notons dans le Temple du Soleil que le capitaine Haddock répond sèchement No Sé à une personne Quechua à Jauga et que cette attitude puisse décevoir le lecteur. Cependant on peut comprendre sa réaction du fait qu'il soit horripile d'entendre la même réponse ! Toutefois on remarquera que Tintin est un peu plus compréhensif.

On remarquera aussi que la moquerie est bien mise en valeur dans ce récit : un des deux passants hispano américains descendant d'Européens donne un coup de pied pour faire tomber le panier d'oranges puis écrase la main de Zorrino ce qui pousse Tintin à intervenir alors que Zorrino a une attitude résignée du fait qu'il se contente de ramasser les fruits au lieu de répondre aux deux passants de style ''cest malin ce que vous avez fait en voulant abîmer les fruits.
jacqueshervedimanche 23 juin 2019 à 22:33
La boucherie Sanzot aura rendu service au professeur Tournesol au moment des agents bordures s'apprêtaient à le chloroformer.
+2
timsamedi 22 juin 2019 à 16:03
et pendant ce temps là, la boucherie Sanzot défend les os périmés
+4
jacqueshervemercredi 19 juin 2019 à 11:32
Il est vrai que dans l'aventure congolaise que Tintin soit différent de celui qu'on rencontre dans les autres récits. Cependant il rend service aux Africains : il soigne un homme malade et intervient pour défendre le jeune Coco agressé par un certain Tom qui venait de voler son véhicule. Tintin va jusqu'à faire fonctionner un train pour permettre aux occupants d'arriver à destination..... chez les Babaorom et à instaurer la paix entre deux tribus.
+1
jacqueshervemardi 18 juin 2019 à 11:30
Entièrement d'accord avec toi nicnol. N'oublions pas la distribution de pain au pays des Soviets où Milou offre un pain à un jeune garçon ''anti communiste''. Dans l'oreille cassée il faut prendre en compte les propos de Ridgewell, l'explorateur qui a pris la décision de ne plus revenir dans le monde ''civilisé'' au profit de celui des Arumbayas. Hergé dénonce à travers cela le fait que le monde civilisé moderne soit loin d'être une référence et que les Arumbayas ne sont pas si féroces que l'on puisse penser.

J'ajouterai la phrase du professeur Tournesol dans Tintin et les Picaros : voilà ce que les ''civilisés'' ont fait des ''barbares'' : des ivrognes ! Lorsque Tapioca fait envoyer des cargaisons de whisky par parachute.

Concernant Mr Chicklets, bien dommage qu'il n'ait pas fait son apparition dans Tintin et les Picaros. On aurait pu imaginer un passage où il accepterait de soutenir le Général Alcazar tout en tentant en vain de s'opposer à Tintin ce qui aurait donné sans doute un peu plus de pêche au récit..... voire aussi ce personnage parmi les Turlurons.

Quant à ce qui se passe dans le Temple du Soleil, on remarquera que Tintin comprend assez vite les Quechuas et leur détermination par rapport aux sept savants et à l'enlèvement du professeur Tournesol. Notons que le geste qu'il a eu avec Zorrino à Jauga lui aura rendu service vu que Huascar fut témoin de la scène. On verra Tintin faire preuve de générosité pour éviter à Zorrino un châtiment cruel ordonné par l'Inca.

+2
nicnollundi 17 juin 2019 à 10:12
N'en déplaise aux "Hergéo-Tintino-Congophobes" (rappelons que "Tintin au Congo" n'a été entrepris par Hergé qu'à son corps défendant, sur l'incitation TRES pressante de son patron, l'abbé Wallez) , les PREUVES abondent :

1° "Tintin en Amérique" (bien que relevant, dans l'épisode indien, de la même "naïveté°) :
a) la manière dont les Indiens "Pieds Noirs" sont, non seulement ESCROQUES de la plus scandaleuse manière par les businenessmen étatsuniens mais chassés de chez eux ... manu militari (TEA, 29-III-1, 2, 3) ;
b) la dénonciation du traitement des Noirs (TEA, 34-II-2 et 36-II-2) ;
Remarque : une des nombreuses fois que Hergé, accusé de "racisme", a dû ... "rectifier le tir" : la vignette TEA 47-IV-4 où la "nounou" et le bébé, noirs originellement, sont ... "blanchis" !!!

2° "Le Lotus bleu" :
a) la manière dont il prend la défense d'un tireur de pousse-pousse chinois, insulté et battu par Gibbons, l'IGNOBLE businessman étatsunien (LB, 6-IV-3), lequel, déclamant les "mérites" de "notre belle civilisation occidentale" ... "remet cela" aux dépens du serveur chinois du "Club privé occidental" (LB, 7-IV-1) ... Constatons (et admirons !) à quel point Hergé est FÉROCE - avec raison ! - à l'égard de ce genre de CRAPULE en "col blanc" ;
b) le "discours" du représentant japonais devant la SDN, vantant le rôle du Japon en tant que "gardien de l'Ordre et de la Civilisation", concept très "occidental" (LB, 22-IV-2) ;
c) la présentation, par Tintin, devant Tchang, de la manière dont les Occidentaux "voient" la Chine (LB, 43-III-1, 2, 3) ;

3° "L'Oreille cassée" :
a) le "colonel" Tintin refuse l'IGNOBLE marché de Chicklet (encore un businessman étatsunien !) ne craignant pas de "faire d'omelette sans casser des oeufs" (c'est-à-dire de provoquer une guerre dont sont TOUJOURS victimes les pauvres !) et le flanque à la porte (OC, 31) ;
b) Tintin achète honnêtement le canot de l'Indien Caraco (OC, 46-II-2) ;

4° "Le Crabe aux pinces d'or" :
D'une certaine manière, le fait que Tintin prenne "sous son aile" l'épave humaine qu'est alors le capitaine Haddock, rongé par l'alcoolisme et au bord de la crise de delirium tremens,, relève de cette défense des pauvres et des opprimés ...
Signalons que, là aussi, Hergé, accusé de "racisme", a dû modifier la "personnalité" du bourreau du capitaine, noir dans la version originale, et en faire un maghrébin ... De même que certaines insultes haddockiennes ;

5° "Les Sept boules de cristal" :
a) de fait, les propos du voyageur anonyme (7BC, 1-II-3 et III-1) relèvent d'une défense de civilisations extra européennes VIOLÉES et PILLÉES sans remord (voir le texte de l'article que lit Tintin - 7BC, 1-I-3 -) par les Occidentaux ;
b) le MÉPRIS ... "scientifique" de Bergamotte quand il présente la momie de Rascar Capac (7BC, 38-I-1, 2) ;

6° "Le Temple du Soleil" :
a) la défense, par Tintin, de Zorrino, persécuté par deux brutes d'Hispanos, descendants des conquistadors espagnols (TDS, 18 et 19) ... deux SALES individus .. que l'on devine désœuvrés et capables de tous les mauvais coups ;
b) il convient de considérer l'attitude impitoyable de l'Inca, objet de tout l'album non pas comme une dénonciation d'un supposé "obscurantisme" mais au contraire comme une défense par Hergé de civilisations se protégeant de la contamination de l'Occident et de ce qu'il convient de dénoncer comme ses fausses "valeurs" (voir la pauvreté de l'argumentation de Tintin pour obtenir de l'Inca la levée de la malédiction pesant sur les Sept savants ... sept "hyènes" - TDS, 60-I-3,4 -) ;

7° "Coke en Stock" :
a) le récit de l'Emir Ben Kalish Ezab dénonçant l'esclavage pratiqué par "l'Arabair" et son propriétaire, le marquis di Gorgonzola, soulève l'émotion et l'indignation de Tintin - remarquons l’ambiguïté de l'attitude de l'Emir, à cet égard ... - (CES, 30, 31) ;
b) la présence et la libération des Noirs promis à l'esclavage sur le "Ramona" (CES, 44, 45, 46, 47.
c) la COLERE du capitaine Haddock, comprenant la destination du "coke" (CES, 48, 49, 50 et 51) ;
A cet égard, signalons l'absurdité des accusations de prétendu "racisme" :Hergé sera "obligé" de "rectifier" le langage des Noirs et certaines insultes du capitaine Haddock dans l'album qui, plus encore que les autres, prend la défense des pauvres et des opprimés et qui "annonce", en NOTRE époque, le trafic des immigrés africains en Méditerranée à destination de l'Europe ...
De ce "faisceau" de dénonciations, étonnons-nous qu'islamistes et musulmans de tout genre et de tout poil n'aient pas encore EXIGE que "Coke en Stock" soit frappé d'un autodafé définitif !!!

8° "Les Bijoux de la Castafiore" :
a) la défense constante des Tziganes par le capitaine Haddock (à l'égard de Nestor - BLC, 12-III-1, 2 - puis de la la gendarmerie - BLC, 13-i-2 - et par Tintin - BLC, à partir de la page 47 jusqu'à la page 60 -) ;
b) la dénonciation du racisme de Nestor, de la gendarmerie, des Dupondt et des médias, tout au long de l'album ;
Signalons toutefois que l'attitude de Mattéo, pour compréhensible qu'elle soit, relève elle-même d'une évidente xénophobie de sa part à lui ...

9° "Tintin et les Picaros" :
"L'album échec" ... "l'album de trop" (!) recèle (et avec quel réalisme lucide et quelle amertume !) une dénonciation SANS APPEL du sort de Amérindiens, réduits à fuir les forêts amazoniennes surexploitées, pour gagner les favelas miséreuses, sous la garde de la soldatesque de n'importe lequel des "régimes" relevant de la prétendue "civilisation" ... made in Occident !!!
+4
jacqueshervejeudi 13 juin 2019 à 19:01
Page 1 des 7 boules de cristal : on notera indirectement une défense des opprimés. Il suffit de lire les propos du voyageur assis à côté de Tintin dans le train quant au comportement des membres de Sanders Hardmuth vis à vis des Incas.
+1
jacqueshervejeudi 6 juin 2019 à 14:59
N'oublions pas les pages 6 & 7 du Lotus Bleu où Tintin prend la défense d'un tireur de pousse pousse qu'un certain Gibbons voulait battre malgré que celui-ci ait dit Pardon monsieur. Notons que même si le capitaine Haddock peut être parfois brutal il est aussi humain comme pour le cas de la petite Miarka. On remarquera qu'il est le premier à inviter les Tsiganes à s'installer dans sa propriété pour qu'ils puissent bénéficier d'un emplacement plus sain.
+1
jacqueshervejeudi 30 mai 2019 à 18:42
D'une manière générale Tintin est du côté des opprimés. On le voit dans l'aventure soviétique aider un enfant à obtenir son pain, dans les cigares du Pharaon défendre une jeune femme sans penser qu'il s'agisse d'un tournage de film, et je soulignerai son intervention dans Le Temple du Soleil à Jauga lorsqu'il s'agit de défendre Zorrino contre des passants moqueurs, ce qui touchera Huascar.

On notera un capitaine Haddock qui sera à ses côtés et qui défendra Zorrino et plus tard les Tsiganes.
+1
milouphiledimanche 6 octobre 2013 à 10:17
Oui, Miarka et les Roms des bijoux
+2
milou586dimanche 15 septembre 2013 à 12:56
On le vois dans Tintin au pays des soviets quand Tintin dis:
"Encore une des plaies de la Russie actuelle, ces bandes d'enfants abandonnés vagabondant dans les villes et les campagnes vivant de vol et de mendicité. "
Et la case juste après on voit le bandit chasser un garçon qui n'est pas communiste et
Milou pense:
" le bandit je vais lui donner une leçon. "
Et Tintin : "brute"
+3
eiramelundi 27 février 2012 à 20:27
Bien sûr, tintin ne peut pas s'occuper de tout le monde à la fois, mais il rend justice, il aide et défend ceux qu'il rencontre.(il ne s'occupe pas que des gros problèmes comme la mafia : c'est faux)
Malheureusement, tintin est "fatigué" dans les "picaros" : il n'accompagne pas tout de suite le capitaine Haddock à San Theodoros,et on voit des bidons-villes là-bas, aves des miséreux qui n'ont pas bénéficié d'aide, que ce soit sous le gouvernement du Général Tapioca ou d' Alcazar.... Mais c'est la première et dernière fois que Tintin se porte indifférent à tout cela.
Mais globalement, Tintin est un justicier, généreux,attentionné, ect. , et on ne l'a pas appelé "coeur pur" pour rien dans "Tintin au Tibet"...
+3
eric28lundi 7 novembre 2011 à 20:06
Tintin est l'archétype du jeune homme parfait. Par l'intermédiaire de tintin Hergé épingle des faits de son époque. L'injustice le répugne, en fait, il est humain tout simplement.
+1
robokopjeudi 5 août 2010 à 13:55
pas seulement des opprimés mais des personne en détresse
+2
nissemardi 13 juillet 2010 à 17:29
C'est plutot milou qui les defends(dans les soviets);)!
+3
momo99mardi 29 juin 2010 à 16:42
je lé jamais lu au pays des soviete!!
+2
nissemardi 29 juin 2010 à 16:03
Oui bien sur.Pour ceux qui en doutent n'on qu'a prendre exemples dans "Tintin au pays des soviets".
+3
lasyldavielundi 1 mars 2010 à 13:30
Qu'il suffise de relire Le Temple du Soleil pour se rendre compte que Tintin défend les opprimés.
+4
artistesolodimanche 17 janvier 2010 à 19:37
Je pense que son comportement est un exemple pour nous tous
+3
che-guevaradimanche 3 janvier 2010 à 18:21
tintin a toujours dèfendu l'opprimè c'est pour ça que je comprend tout le chambard au sujet de tintin au congo
+3
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK