Tintin et Solar Impulse, une histoire de famille

Dossier ~ mercredi 8 mai 2013 ~ 1 commentaire

Solar Impulse et Moulinsart sont heureux de partager ensemble cette magnifique aventure Across America à bord du Solar Impulse, l'avion solaire suisse. L'avion a décollé de San Francisco avec Bertrand Piccard dans le cockpit. Bertrand Piccard est le petit-fils du célèbre scientifique Auguste Piccard qui avait une chaire à l'Université libre de Bruxelles. Celui-là même qui a inspiré Hergé pour créer la silhouette très reconnaissable du professeur Tournesol.

Il faut dire qu'Auguste Piccard ne passait pas inaperçu tant par son physique (de haute taille, longiligne, accentuée par un cou très long), il mesurait un mètre quatre-vingt-seize) que par sa façon de s'habiller (plutôt originale et un rien désuète). Il se distinguait aussi par son intelligence et son esprit innovant ! Ce physicien exceptionnel doublé d'un inventeur de génie mourut en 1962.

Le principal exploit d'Auguste Piccard se situe avant la Seconde Guerre mondiale. Il monta plus haut dans la stratosphère qu'aucun homme avant lui et, plus tard, grâce à son bathyscaphe, il plongea plus profondément dans l'océan qu'on ne l'avait fait jusque-là.

Auguste Piccard inspectant un hublot de son bathyscaphe

Le frère jumeau de Piccard, Jean, professeur d'aéronautique à l'Université du Minnesota, fit, quant à lui, une remarquable ascension en ballon en compagnie de son épouse, à Détroit, en 1934.

Parlons maintenant du petit-fils, Bertrand qui devint en 1999 avec le Britannique Brian Jones, le premier homme à faire le tour du monde sans escale en ballon. Cet exploit, réalisé l'année du soixante-dixième anniversaire de Tintin, aurait plu à Hergé.

Son projet Solar Impulse, projet d'avion solaire entrepris avec André Borschberg, initié à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, aurait tout aussi plu à Hergé et Tournesol. Après cinq essais depuis le lancement du projet, Solar Impulse réussit son premier vol international, de Payerne (Suisse) à Bruxelles, le 13 mai 2011. Aux commandes du premier prototype, son coéquipier a parcouru 630 kilomètres, en 13 heures de vol, à environ 50 km/h de moyenne et à environ 6000 pieds d'altitude.

Au mois de mai, fais ce qu'il te plaît. Cette fois, Solar Impulse défie l'Amérique et fait le grand saut entre les deux côtes. C'est la première fois qu'un avion solaire capable de voler jour et nuit sans carburant, va tenter de voler à travers l'Amérique. La première escale est Phoenix (Arizona).

Cette première étape de la mission 2013 Across America a été franchie avec succès. Grâce à l'excellent travail de Bertrand Piccard tout au long du vol, le HB-SIA a relié sans incident San Francisco à Phœnix. L'atterrissage a eu lieu à 00:30 (heure locale,UTC-7) le samedi 4 mai.

Bertrand Piccard a eu l'occasion de donner de nombreuses interviews aux médias du monde entier, avant d'atteindre une altitude supérieure à 12000 pieds, c'est-à-dire environ 3600 mètres, et de devoir porter un masque à oxygène. Curieusement, pendant un court instant, avant l'atterrissage, plus de personnes étaient connectées au Japon qu'aux États-Unis.

Un peu plus à l'est ! Cette fois ce n'est pas le pendule de Tournesol qui indique l'itinéraire du Solar Impulse... heureusement pour Bertrand. Il est possible de suivre le plan de vol et les différentes escales sur le site www.solarimpulse.com.

Itinéraire : le HB-SIA s'est envolé de San Francisco (Californie) et fait escale à Phoenix (Arizona), Dallas (Texas) et Saint-Louis (Missouri), avant de rejoindre Washington DC et New York.

Tout au cours de la Across America, chaque vol sera diffusé en direct sur www.solarimpulse.com ainsi que via Twitter et Facebook. La position de l'avion, l'altitude et la vitesse seront retransmis en direct et des caméras montées à l'intérieur de l'habitacle et au « Mission Control Center », le centre névralgique de la mission, vous permettra de vivre l'aventure en direct.

Ce voyage est aussi l'occasion de lancer une initiative appelée «production d'énergie propre" pour recueillir un soutien mondial pour l'adoption de technologies propres. Cette initiative est d'encourager les gouvernements, les entreprises et les décideurs à faire pression pour l'adoption de technologies propres et de solutions énergétiques durables. Les données de tous ceux qui se joindront à ce mouvement de pionniers sont collectées et emmenées dans le cockpit de l'avion comme des passagers virtuels. A chaque ville étape, la liste sera mise à jour avec de nouveaux noms.

On peut imaginer l'enthousiasme d'Hergé, toujours à l'écoute des progrès de son siècle, s'il avait pu s'inspirer d'un tel événement scientifique pour l'élaboration d'un nouveau scénario d'une aventure de Tintin. Nul doute que le petit reporter et ses amis proches, le capitaine Haddock, le professeur Tournesol et les Dupondt auraient été du voyage... sans oublier, bien sûr, de prendre avec eux le fidèle Milou !

Plus d'infos sur le site officiel de Solar Impulse

La page Fan sur facebook

Sur youtube

Vos contributions (1) Contribuer
niconimsamedi 11 mai 2013 à 00:32
Cela veut il dire que le pétrole est une énergie sale ?
Bravo aux concepteurs de ce projet ambitieux et futuriste !
Niconim.
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK