La Chine, lointaine et proche

Dossier ~ lundi 12 octobre 2009 ~ 26 commentaires
Le Lotus bleu (1936) - Page 06]

Ce 21 octobre 2009, l'exposition "Tchang, Hergé, Parcours d'Artistes" ouvre ses portes au Musée Hergé. Dans "Le Lotus bleu", Tintin se débarrassait d'images fausses et de clichés sur la Chine. Les choses sont-elles différentes aujourd'hui?

Connaissez-vous l'histoire de la Chine?

Rassurez-vous : nous n'allons pas remonter le cours des siècles ! Contentons-nous du 20ème siècle  -  ce siècle au cours duquel Hergé accomplit l'entièreté de son œuvre et ce même siècle qui voit la rencontre de l'auteur avec le peintre sculpteur chinois, Tchang Tchong-jen. Cette mise au point historique est importante pour comprendre la succession d'événements qui ont abouti à la rencontre entre Hergé et Tchang (voir nos précédents dossiers : "Tchang!" et "Le making of du Lotus bleu"). Avant de devenir la puissance économique actuelle, la Chine a traversé un 20ème siècle particulièrement mouvementé. Elle passe du statut d'empire à celui de république ; elle connaît l'occupation japonaise, avant de devenir, en 1949, une République du Peuple, fondée par Mao Tse dong.

La fin de la Chine impériale

Le 1er janvier 1912, c'en est fini de la Chine impériale. Le monde acte l'abdication de celui que le film de Bernardo Bertolucci a popularisé sous le titre dérisoire de "dernier empereur" (en réalité : Puyi, un enfant de 7 ans), qui avait succédé à Tseu-hi. Cette femme, monarque de fer, avait inspiré la sanglante révolte antioccidentale des Boxers (1900), dans la ville de Pékin, où Anglais, Allemands, Français, Russes, Japonais et Américains se disputaient pour dépecer "l'empire du Milieu". Mais l'arrivée de la République, dirigée par Sun Yat-sen (1866-1925), médecin de son état, n'est que le début de dramatiques tribulations, qui vont marquer tout le 20ème siècle chinois. Le régime en place est immédiatement contesté et un seigneur de la guerre, Yuan Shikai, s'empare du pouvoir. A Sun Yat-sen succède Chang-Kai-Shek (1925).à la tête du Kuomintang, parti révolutionnaire opposé aux communistes.

Le Lotus bleu - Page 26
Le Lotus bleu - Page 59
L'indication sur le panneau signifie - Boycottez les marchandises japonaises
Le Lotus bleu - Page 44

Shanghai, ville étrange... et dangereuse!

Quand il se promenait à Shanghai, le célèbre journaliste, Albert Londres (1884-1932), disait : "A chaque pas, on ne voit que des banques !". En 1932, Albert Londres visita Shanghai et la Mandchourie. Il fut confronté à la réalité de tous les jours : trafic d'armes et d'êtres humains, contrebandes en tout genre, drogue  -  l'opium, notamment, dont on découvre une fumerie dans Le Lotus bleu.Le journaliste recueillit des témoignages, fouina dans les casinos, qui se succédaient le long du Bund, la célèbre promenade de Shanghai que l'on admire encore de nos jours. Mal lui en prit : il semble que, sur le chemin de retour vers la France, le naufrage de son bateau, le Georges-Philippar, ne soit pas accidentel. La vengeance des "Tigres", ces grands patrons des mafias chinoises, a-t-elle poursuivi le journaliste trop curieux jusqu'à le faire disparaître dans l'Océan Indien? Nul ne peut donner une réponse valable. Mais quand on voit comment disparaissent, encore aujourd'hui, les journalistes en Russie...

Xujiahui, le plus européen des faubourgs de Shanghai

Hergé fut très impressionné par la fin tragique d'Albert Londres. Peut-être y puisa-t-il l'envie d'envoyer Tintin en Extrême-Orient ? Les tintinologues se disputent à ce sujet ! Toujours est-il que c'est en un faubourg de Shanghai que Tchang passa son enfance. Il s'agit du faubourg de Xujiahui. Dès le 16ème siècle, le père Matteo Ricci (1552-1610) y installa une première communauté chrétienne, qui comptera pas moins de 40.000 convertis. Mais c'est à partir de 1842 que les jésuites européens (et notamment belges) s'installent de manière permanente. Ils développent un réseau scolaire, un système d'aide sociale, une imprimerie, une maison d'édition, un observatoire et une université. Tout en s'ouvrant à l'Occident, Shanghai entretient son identité chinoise. Une véritable réussite multiculturelle ! C'est en cette ville que se tient le premier Congrès du Parti communiste, dirigé par le jeune Mao Tse dong (23 juillet 1921).

Shanghai, objet de toutes les convoitises

C'est aussi par Shanghai que les grandes compagnies d'Occident tenteront de s'imposer dans cet immense pays qu'est la Chine. Une concession française et une concession internationale (en réalité, des régions sous administrations étrangères) existent depuis 1842. La Grande-Bretagne, la Russie, l'Allemagne, la France, le Japon entendent bien exploiter à leur avantage les richesses de la Chine et le côté industrieux de sa population. Tous les moyens sont bons : les Britanniques imposent leur contrôle du trafic de l'opium! Ils imposent l'importation de cette drogue, produite en Indes, une autre colonie anglaise. Tout profit pour les "honnêtes" commerçants anglais... Exemple plus pacifique de cette présence internationale : ce sont des Belges qui installent le tramway dans la concession française.

Bonne visite dans le monde du beau et de l'amitié !

L'exposition Tchang, Hergé, Parcours d'Artistes évoque, bien sûr, ces sombres années d'avant guerre. Mais elle se focalise plutôt sur l'art de Tchang Tchong-jen et sur sa rencontre avec Hergé. Nous l'avons déjà rappelé : la vision artistique d'Hergé évolua de manière significative, grâce à Tchang. Après Le Lotus bleu, œuvre à quatre mains, Tintin ne sera plus jamais le même. La leçon à retenir de cette exposition? La beauté et l'amitié surmontent tout. Malgré les horreurs de l'Histoire, Hergé a retrouvé Tchang, en 1981 ; et ce dernier a produit de véritables chefs d'œuvres, comme si les mauvais coups de l'Histoire n'existaient pas. Hergé et Tchang ont expérimenté les bienfaits des rapprochements entre les peuples et les cultures. Connaissons-nous mieux la Chine en 2009 qu'en 1934? Europalia et l'exposition au Musée Hergé nous aident à évoluer dans le bon sens. Bienvenue dans le monde du beau et de l'amitié!

Vos contributions (26) Contribuer
piquilundi 30 novembre 2009 à 11:43
Et pour ceux qui le trouverait encore (sur eBay ou PriceMinister...), avant qu'il ne soit réédité :
Les Carnets de Route de Tintin : La Chine
http://www.bdzone.com/chop/sousserie.php?codeserie=TIN&codesous=TICA
+2
thorgaldimanche 29 novembre 2009 à 14:50
Pour en savoir plus sur l'histoire de la Chine, vous pouvez lire "La Chine" dans la collection "Les voyages d'Alix" de Jacques Martin :

http://bd.casterman.com/albums_detail.cfm?id=23768
+1
jazzysamedi 28 novembre 2009 à 17:23
"Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire" - Proverbe chinois

+2
piquisamedi 28 novembre 2009 à 15:28
Vu ou à voir pour ceux qui ont pris la peine de programmer leur magnétoscope : "Shangai, les années folles", émission diffusée sur arte le 25 novembre. Nous voici vraiment à l'époque du Lotus Bleu, et l'ombre d'Albert Londres est omniprésente.
http://www.telleestmatele.com/article-shangai-les-annees-folles-39034912.html
Et pour en savoir un peu plus sur l'occupation japonaise :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_sino-japonaise_(1937-1945)
+2
thorgalmercredi 25 novembre 2009 à 19:59
Ci-joint le lien vers une vidéo sympa, intitulée "Pierre Sterckx et le lotus bleu" :

http://www.dailymotion.com/video/xy920_pierre-sterckx-et-le-lotus-bleu_creation
+1
dandimanche 22 novembre 2009 à 15:21
Si les clichés sur la chine dans le lotus bleu sont nombreux en effet, la puissance de la chine est toujours d'actualité ,les défilés militaires existent toujours et font la part belle à la domination chinoise dans l'occident, j'aurais bien vu tintin et tchang debouts devant les chars et symboliquement les affronter et les faire reculer !
+2
jazzydimanche 22 novembre 2009 à 14:50
Sur ce même sujet, à lire absolument le dossier "Tintin et l'actualité internationale", toujours sur l'excellent site de Nicolas Sabourin ! ( Ne tardez pas à y aller voir et à l'enregistrer ou l'imprimer, car il pourrait bien disparaître un de ces jours...)
http://www.free-tintin.net/actual.htm
+2
thorgalvendredi 20 novembre 2009 à 19:24
Merci de tes compliments Piqui. A noter que j'ai fait 2 méga quizz sur le thème "Tintin et l'histoire".

Les albums de Tintin sont un effet un témoignage historique passionnant du XXème siècle. Y sont évoqués le communisme, la colonisation, la Prohibition, l'occupation japonaise en Chine, la guerre du Gran Chaco, l'Anschluss, la Guerre Froide, les dictatures d'Amérique Latine, la conquête de l'Espace ...
+1
piquijeudi 19 novembre 2009 à 14:12
@ thorgal : j'ai d'ailleurs pris plaisir à refaire ton quizz "Tintin et l'histoire", l'un des quizz les plus intelligents de la série !
+2
thorgalmardi 10 novembre 2009 à 19:27
L'album "Le lotus bleu" est une très belle leçon d'histoire. Y sont évoqués la Guerre des Boxers, l'occupation de la Chine par le Japon, l'attentat de Moukden, la commission Lytton, le départ du Japon de la SDN ...
+1
che-guevaradimanche 8 novembre 2009 à 20:08
très belle leçon d'histoire pour les plus jeunes ne connaissant pas la chine article très complet comme d'habitude
jazzyjeudi 5 novembre 2009 à 22:00
...écrasant de beauté aussi !...
+1
thorgaljeudi 5 novembre 2009 à 19:38
A Piqui. Et si tu rajoutes l'Inde (quasiment 1,2 milliard d'habitants), ça représente environ 40 % de la population mondiale ! Le poids de l'Asie est écrasant.
piquijeudi 5 novembre 2009 à 07:01
@ thorgal : et comme dit la sagesse populaire, difficile d'y arriver à pied...
Il y a 10 millions de Belges, 60 millions de Français, mais quand même près de 1,4 milliards de Chinois, soit plus du 1/4 de la population mondiale... Voilà qui devrait en faire réfléchir plus d'un...
+1
thorgalmercredi 4 novembre 2009 à 19:57
"Comment c'est la Chine ? C'est plein de Chinois." (Pierre Perret - Comment c'est la Chine ?)
jazzylundi 2 novembre 2009 à 11:21
Si cette expo "Tchang, Hergé, parcours d'artistes..." a beaucoup de succès, ne serait-il possible de la prolonger jusqu'au printemps ?...
Ou au moins, jusqu'à l'assemblée générale des Amis de Hergé ( 6 mars )
ce qui permettrait de cumuler visite de l'expo et participation à l'assemblée générale ...
+1
danlundi 2 novembre 2009 à 09:40
Bravo pour ce bel article exotique qui nous a fait voyagé le temps d'une (re)lecture ;merci !
+1
thorgaldimanche 1 novembre 2009 à 19:31
S'agissant du Lotus bleu, je ne peux que vous conseiller la lecture du livre "Le lotus bleu décrypté" de Xiahong Li et Patrick Mérand.

http://livre.fnac.com/a2621032/Xiahong-Li-Le-lotus-bleu-decrypte?PID=1&Mn=-1&Mu=-13&Ra=-1&To=0&Nu=1&Fr=0
jazzydimanche 1 novembre 2009 à 16:55
Etant particulièrement admiratrice du " Lotus Bleu" et de Tintin au Tibet" et amoureuse de l'Asie, j'espère pouvoir faire ma première visite au musée Hergé pendant la période de cette exposition...
Hélas je crains de ne pouvoir me rendre en Belgique avant le mois de mars...l'expo sera donc déjà achevée !
Trop court le délai !
+1
niconimdimanche 1 novembre 2009 à 04:12
Le lotus bleu marque le début de l'oeuvre véritablement scénarisée d'Hergé.
C'est un album remarquable.
La colorisation apporte une touche de modernisme et de réalisme.
Les puristes ne seront pas de mon avis....(N.B.)
L'album colorisé pour la première fois est paru en 1946.
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK