Tintin au Congo : l'avis du Ministre de la Culture français

Actualité ~ mercredi 23 décembre 2009 ~ 13 commentaires

A propos de la polémique autour de Tintin au Congo, voici la réponse de M. Frédéric Mitterrand, Ministre de la Culture français, à une interpellation faite par un député.

Circonstancié et désireux d'éviter toute controverse inutile et, finalement, liberticide, l'avis vaut la peine d'être lu dans son entièreté.

Nous vous le soumettons, afin de parfaire votre connaissance de ce « dossier », qui montre bien que « l'on ne prête qu'aux riches », car des BD, au contenu réellement dénigrant pour les Africains, voir raciste, ne semble pas inspirer ceux qui se sentent une mission de redresseurs de tort !

Voici le texte paru au Journal Officiel

M. Christian Vanneste (député du Nord) interroge M. le ministre de la culture et de la communication sur la demande de censure de l'ouvrage Tintin au Congo par certaines associations communautaristes ou d'extrême-gauche. La société Moulinsart, qui gère les oeuvres d'Hergé, a pour l'occasion les mots justes : "Lire, en plein XXIe siècle, un album de Tintin datant de 1931, demande un minimum d'honnêteté intellectuelle. Celle-ci nous garde de sombrer dans les anachronismes faciles et trop couramment complaisants". Il aimerait connaître l'avis du Gouvernement sur ce sujet.

Réponse du gouvernement :

Les contestations qui visent actuellement Tintin au Congo s'inscrivent dans le prolongement d'une polémique qui ressurgit à intervalles réguliers. Les demandes d'interdiction de l'album d'Hergé, ou d'insertion d'une mise en garde des lecteurs, font ainsi suite à une action en justice intentée en Belgique et aux décisions prises par des bibliothèques et une chaîne de librairies étrangères, de confiner l'ouvrage dans des sections réservées aux adultes. La version de l'album concernée par ces mesures est celle qu'Hergé a publiée en 1931. L'auteur a entrepris de la remanier en 1946, conscient d'avoir été marqué par les représentations coloniales qui caractérisaient son époque et son milieu. Pour autant, l'album d'Hergé ne révèle ni virulence idéologique ni caractère haineux. Les limites consenties par le cadre législatif français au principe de liberté d'expression sont définies de manière stricte et ne sauraient justifier une systématisation des demandes d'interdiction. Une telle évolution serait contraire tant à l'esprit qu'à la lettre de la loi du 13 juillet 1990 tendant à réprimer les actes racistes, antisémites ou xénophobes. Le cas spécifique des publications à destination de la jeunesse, règlementé par la loi de 1949 qui confère des compétences en la matière à l'autorité administrative, n'autorise pas davantage à banaliser la censure. L'application de ces dispositions appelle une extrême vigilance et un discernement particulier, afin de parvenir à combiner en toute rigueur la préservation de la liberté de création, les sanctions aux atteintes à la dignité humaine et le respect de la pluralité des identités.

Question publiée au JO le : 15/09/2009 page : 8676

Réponse publiée au JO le : 15/12/2009 page : 11990

Vos contributions (13) Contribuer
erroneouslundi 9 mai 2011 à 12:54
Ridicule e raciste ce Mbutu-Mondondo. J'ai Tintin Au Congo (l'édition de 1946) dés que j'etais gosse et aussi j'ai vécu en Afrique (en Angola plus j'y suis né la-bas) .Non seulement l'album n'a rien de racisme comme il montre d'une facon trés amusante la realité africane de l'époque (et d'aujourdhui, trés peu a changé la-bas, croyez-moi). Dire que Tintin Au Congo est raciste demontre une total manque d'utilisation du cerveau et des graves complexes d'intégration sociale. Le raciste c'est le mec qui n'a pas d'applomb ni d'humeur pour entendre l'ouvrage.
tryphonvendredi 29 avril 2011 à 11:09
c'est pathétique, de toute manière quand tu es jeunes et que tu lis tintin, tu le lis avec tes yeux d'enfants et tu ne fais pas forcément attention à toutes les allusions du contexte de l'époque que nous montres Hergé.
C'est lorsque tu le relis plus tard, adulte que tu comprends ...et cela ne nous rends pas raciste ou écolos forcément (scène du rhino ou du singe).
C'est bien pour cela qu'on dit que Tintin se lit de 7 à 77 ans !
Vive Tintin et milou !
+1
pierrerubensdimanche 14 février 2010 à 16:38

Au commencement de l?histoire j?ai cru que c?était un gag, une blague de potache. Quand on en a parlé aux infos télévisées et puis lorsqu?un grand quotidien comme "Le Soir" y consacre deux pages, là, mille sabords, ça ne rigole plus !
On critique la politique d?Israël : on est taxé d?antisémitisme. On déplore l?intégrisme musulman : on est soupçonné de xénophobie. On vend "Tintin au Congo" : on est raciste.
Non, sérieusement, ne faut-il pas tout simplement toujours replacer les choses dans leur contexte ?
Monsieur Bien(?)venu Mbutu-Mondondo a-t?il bien lu "Tintin au pays des Soviets" avant et aussi "Tintin en Amérique" après ? Est-il bien conscient que cette histoire a été écrite en 1930 ? Ou a-t?il seulement la susceptibilité particulièrement exacerbée de certaines populations injustement brimées dans le passé ?
Caramba, et s?il s?agissait plutôt d?un extraordinaire" coup de pub", de connivence avec Moulinsart & Co et destiné à relancer la vente de l?album ?
Sinon, l?abus de procédure (de ce bougre d?olibrius à la graisse de hérisson) ne peut-il être qualifié de téméraire et vexatoire ?
En résumé, la position de l?Afrique du Sud (un pays qui a une certaine expertise en matière de racisme) qui ne demande que l?insertion d?un avertissement au lecteur, n?est-elle pas plus empreinte de sagesse, que celle qui risque d?aggraver encore un peu plus notre arriéré judiciaire ?
Voilà, je dirais même plus, c'est mon avis et je le partage {comme diraient les Dupont(d)}.
floflo97lundi 18 janvier 2010 à 16:31
J'ai Tintin au Congo et je ne l'ai jamais trouvé raciste. Et je ne suis pas du tout, mais alors vraiment pas raciste. Vive les droits de l'homme et Amnesty Internationale.
+1
thorgallundi 4 janvier 2010 à 19:40
A Wooloomooloo. A noter que, dans la version suèdoise de Tintin au Congo, la scène ou Tintin dynamite un rhinocéros a été censurée et redessinée par Hergé. A la place, on y voit le rhinocéros s'enfuir effrayé par un coup de fusil qu'il déclenche lui-même.
+1
haddocknrollundi 28 décembre 2009 à 23:25
En fait, vouloir interdire Tintin au Congo est une sorte de racisme.
+1
wooloomooloolundi 28 décembre 2009 à 01:58
J'ai 42 ans et comme bien des gars de mon âge, j'ai eu des Tintin, dont le fameux Tintin au Congo, dans ma bibliothèque. En tant qu'enfant je ne me souviens pas d'avoir trouvé ça raciste et je ne suis pas devenu raciste pour autant. J'ai été bien plus impressonné par la scène où Tintin fait exploser le rhniocéros. Tiens, les protecteurs des animaux ne demandent pas l'interditiction de cette BD pour cela? Ou la scène où Tintin tue un singe pour se déguiser avec sa peau! Choquant aujourd'hui mais remis dans le contexte de l'époque, c'est acceptable.

Il me semble au contraitre, si on parle de fraternité entre les peuples, que Hergé était plutôt en avance sur son temps. Je pense que le fait d'avoir un ami chinois (Tchang) . Ou encore la scène où il prend la défence du petit indien dans le Temple du soleil a dû en choquer plus d'un à l'époque. Donc non, Hergé n'était certainement pas raciste. Bien au contraire, il semblait être un mondialiste (dans le bon sens du terme) avant l'heure (bien avant internet et les e-mails, la popularisation des voyages sac au dos) en nous montrant un Tintin ayant des amis dans le monde entier de toutes les ethnies et de toutes les religions ...

L'Europe a un passé colonialiste et il faut l'accepter. Ce n'est pas en interdisant Tintin au Congo que l'on arrangera les choses. Libre aux parents d'interdire des ouvrages à leurs enfants s'ils estiment qu'ils ne sont pas adaptés mais ne généralisons pas. Si des parents veulent interdire Buck Danny à leurs enfants sous prétexte qu'il tire à balles (ou missiles) réels sur des être humains, libre à eux . Et quid de Lucky Luke et ses personnages stéréotypés ? (chinois à la blanchisserie, noirs à pieds nus, femmes dansant aux saloon).
+2
niconimdimanche 27 décembre 2009 à 21:42
Pour que cesse cette quête de l'absurde.
+1
toutouffevendredi 25 décembre 2009 à 05:42
Je ne vois aucune raison d'interdire Tintin au Congo puisque il faut se replacer dans le contexte de l'époque ou le livre a été publié,c'est à dire à l'époque coloniale.Et c'était une réalité,Comme dis bouzouks,toutes ces polémiques c'est de la pub.Alors acheté Tintin au Congo
+2
bouzouksjeudi 24 décembre 2009 à 21:29
je possède un copain qui ne possédait aucun album de Tintin.... et n'ai pas besoin de vous dire lequel il vient d'acheter ! Toutes ces polémiques, finalement, c'est de la "pub" ... gratuite !!!
Il n'y a pas de petits profits !
+1
thorgaljeudi 24 décembre 2009 à 14:51
Tout est dit dans la question de Christian Vanneste (député UMP), la réponse de Frédéric Mitterrand et l'analyse de Niconim. Au passage, on notera que la demande de censure de Tintin au Congo émane "de certaines associations communautaristes ou d'extrême-gauche". Il ne faut pas se leurrer, quand on attaque Tintin, c'est en fait toute notre histoire et notre culture millénaire qu'on cherche à remettre en cause ...
+1
niconimmercredi 23 décembre 2009 à 19:12
Chers amis lecteurs,membres du club tintin,

J'avais ,voici quelques mois,consacré un blog à cette polémique selon moi ridicule et récurente.
J'ai lu avec attention l'article et la réponse du gouvernement français par la voix de monsieur le ministre de la culture fréderic Mitterrand.
Voici ma réaction en tant que "jeune" tintinophile
J'ai des connaissances diverses et variées qui fondent mon opinion sur plusieurs points.
Cet album dessiné et scénarisé en Belgique en 1931 s'insère dans les moeurs de l'époque .
Il évoque un état colonial jeune et libre,soucieux de rendre compte à la jeunesse de son pays les actualités du Congo Belge et des bienfaits apportés à la société congolaise autochtone lointaine.
Dans bons nombres d'entretiens Hergé s'est toujours défendu honnêtement face aux attaques pour soit disant racisme.
Qui se sent offensé par cette oeuvre ,doit se sentir concerné par une réalité éclatante de vérité.
Si quelques associations se prêtent au jeu,c'est bien entendu pour gonfler à bloc certains courants de pensées et donner libre court à leur activités déroutantes face à une oeuvre paternaliste destinée à la jeunesse.
Si il devait être dressé une liste,même non exhaustive, des atteintes faites aux peuples noirs vivant actuellement sur le sol européen.
Il faudrait plus qu'un pamphlet de bas étage...mais un tome de 2000 pages.
Moi même,faute de fonds et d'énergie,je n'ai pu visiter le nouveau musée consacré à l'oeuvre d'Hergé.
Je considère en outre que,le missionaire venant en aide à tintin,la chasse aux fauves,la scolarisation et la chasse aux malfaiteurs ne sont des faits jamais mis en exergue.

Il faut remmettre l'ouvrage dans son contexte Historique.(pas d'anachronismes)
Si polémique il y a encore,c'est une forme de haine envers les sociétés européennes de souche.
C'est un fait éminemment politique.
Le ministre français de la culture a justement répondu et ne consacre pas dans ses propos l'offense qu'il est fait aux jeunes européens blancs de voir traverser en pleine rue une jeune femme totalement enturbannée.
Ce qui s'inscrit dans une logique de guerre culturelle ouverte.

Niconim.
+1
jazzymercredi 23 décembre 2009 à 18:47
"Oh, qu'en termes galants ces choses là sont dites !..." ( Molière )
En l'occurence, je dirais plutôt : en termes savants...
+2
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK