Les Millennials

Dossier ~ vendredi 12 mai 2017 ~ 3 commentaires

Génération X, Baby-boomers, Génération silencieuse… Les experts aiment beaucoup classer et cataloguer les générations.

La dernière en date ? La génération Y répertoriée également sous le nom de Millennials. Terme inventé par deux historiens à la fin des années 80, le mot Millennials ne vous est sans doute pas inconnu. Depuis peu, ce vocable et la génération qu’il englobe sont devenus en vogue dans le milieu des entreprises et des start-ups. Après d’innombrables études, les marqueteurs se sont accordés pour dire que les Millennials sont LA nouvelle cible, LA nouvelle génération à qui il faut s’adresser. LE futur cœur de cible, LE consommateur qu’il faut toucher et séduire.

source - flickr.com

Mais qui sont réellement ces individus qui composent la génération Millennials ?

Nés entre 1990 et 2000, les Millennials ont entre 17 et 30 ans. Personnel dans l’âme, le Millennials a une forte tendance à avoir confiance en lui et à se penser unique. Hyperconnectée, cette génération vit dans l’instantanéité. Elle veut vivre de nombreuses expériences, plusieurs vies. Elle veut profiter, découvrir, bouger, voyager et partager des moments de vie. Cette génération s’ennuie vite et cherche continuellement du renouveau, de nouvelles aventures tant dans sa vie personnelle que dans sa vie professionnelle. En désaccord avec le système actuel, le Millennials sera souvent en rupture avec les institutions tant politiques que professionnelles. Il a d’ailleurs une tendance à l’entrepreneuriat. Non par volonté de devenir millionnaire, mais par envie de gérer, diriger sa vie et son mode de travail.

Une enquête Ipsos met, d’ailleurs, en exergue quatre valeurs essentielles qui caractérisent cette génération : le partage, l’intensité, la détermination et l’individualité. Cette enquête transcrit ces valeurs par quatre sentiments :

- « J’aime », les Millennials valorisent l’amitié et la complicité
- « Je suis », ils souhaitent qu’on les reconnaisse en tant qu’individu
- « Je profite », ils sont en quête d’expériences fortes, d’aventures
- « Je gère », cette génération a le goût du risque, de l’auto-entrepreneuriat

source - flickr.com

Individuelle, partageuse, entrepreneuse, hyperconnectée… cette génération fait couler beaucoup d’encre tant elle est complexe. Une chose est sûre cependant, c’est qu’on ne peut dissocier les Millennials et le monde digital.

Les Millennials, les premiers «digitales natives »

Biberonnés avec internet et les réseaux sociaux, les Millennials sont des «digital natives ». Ils sont nés en même temps que les téléphones portables, ont grandi avec Google, et se sont lancés dans le monde du travail de concert avec Linkedin.

Mutant au même rythme que l’innovation, le monde s’adapte à eux et non le contraire. En 3 clics, les Millennials ont un resto livré chez eux pendant qu’ils regardent la dernière série en vogue dans leur canapé tout en swipant sur un célèbre réseau de rencontre.

Continuellement connectés, ils jonglent avec les réseaux sociaux et les médias digitaux. Véritables accros aux écrans, cette génération passerait plus d’une journée par semaine les yeux rivés sur leurs smartphones, tablettes ou ordinateurs. Une enquête Nielsen nous révèle d’ailleurs que 94 % d’entre eux possèdent un smartphone, 80 % vont sur Facebook plusieurs fois par jour et 93 % effectuent des achats en ligne. Des statistiques qui établissent que la technologie fait bel et bien partie du quotidien des Millennials.

Les Millennials, les consommateurs de demain

© Hergé / Moulinsart 2017

Consommateur de demain, c’est bientôt dans les mains de cette génération que reposera le pouvoir d’achat. Une réalité dont prennent conscience les marques qui essayent de cerner les possibilités de marketing en rapport avec cette cible aux goûts dématérialisés, de la gratification instantanée et du «immediate delivery » . La culture de l’impatience fait rage. Au fur et à mesure, les entreprises ont pu dégager des pré-requis pour commencer à établir une véritable relation avec ces consommateurs de demain :

- Avoir une présence digitale. Les réseaux sociaux, entre autres, ont un rôle central dans le rapport entre les marques et les Millennials.
- Établir des points de contact on-line et off-line avec cohérence et en utilisant les supports adaptés
- Offrir une véritable expérience en enrichissant leur vie sociale et en rendant le monde meilleur avec eux
- Retenir leur attention avec du contenu sans cesse renouvelé et percutant
- Avoir une véritable personnalité de marque
- Intégrer leur scénario de vie, échanger avec eux et les faire participer
- Pour finir, cette génération aime savoir ce qu’ils consomment, ce qu’ils achètent. Il est donc important de leur fournir toutes les informations dont ils ont besoin pour contracter un acte d’achat.

La prudence est de mise cependant, même si ces pré-requis généraux peuvent s’appliquer à cette génération, il ne faut pas perdre de vue que les Millennials mutent et changent rapidement. À force d’études et d’analyses, les marqueteurs essayent de faire rentrer au chausse-pied cette génération dans une case qui n’y entre pas nécessairement et qui réclame à cor et à cri son individualité.

Pour cette génération, le terme « consommateur » est d’ailleurs désuet. Les Millennials sont pas que cela. En effet, ils sont à la fois consommateurs et produits, ce qui défie les lois du marketing classique. Avec l’apogée des réseaux sociaux gratuits, les consommateurs se transforment effectivement en produit : Facebook, par exemple, ne vend pas un produit aux gens, mais les utilisateurs sont le produit que Facebook vend sur le marché.

© Hergé / Moulinsart 2017

Les Millennials sont donc une génération hétéroclite, qui s’exprime et refuse de se voir mise dans un moule. Ils prônent leurs individualités propres, ce qui devient un vrai casse-tête pour les marques qui aimeraient ne s’adresser qu’à un seul groupe homogène. Pour Stelio Tzonis, CEO de Urturn, une start-up lausannoise : « Cela ne sera pas une solution rigide qui les mettra tous d’accord. Il faut plutôt rechercher des solutions qui soient capables de s’adapter de manière plastique à chacun d’eux et de muter aussi rapidement qu’eux. Ça, ce serait le Saint Graal. Car chaque cas est différent. Nous n’avons pas besoin de mettre tout le monde d’accord, nous devons juste essayer de trouver la solution, la plateforme, qui leur ressemble. »

En rupture complète avec les précédentes generations, les Millénnials n’ont pas fini de faire couler beaucoup d’encre.

Vos contributions (3) Contribuer
allantvendredi 19 mai 2017 à 12:51
Que tout cela est terriblement lourd de clichés et d'étiquettes. Toute ma courte existence, j'ai lutté contre ces clichés et stéréotypes, je ne veux pas appartenir à une étiquette qu'on m'impose. J'ai 30 ans et je ne suis pas de ceux qu'on appelle "la génération Y", "digital native" parce que l'ordinateur, je ne suis pas née avec, gamine j'avais le nez dans l'herbe, en l'air, à scruter le monde, à jouer, à imaginer, à m'émerveiller d'un rien.... Je connais beaucoup de jeunes dits "millenials" qui ne sont pas au fait de la modernité et qui trouvent que nos outils modernes sont surfaits (tout du moins ce que le monde en fait plus que les outils eux-mêmes).
La modernité ne change pas les comportements, elle les révèle.
+2
boumlundi 15 mai 2017 à 16:58
@ novembre, indeed mais ne faut-il pas voir les choses autrement ...le téléspectateur passif et végétal devant sa télévision n'était-il pas lui aussi victime de son temps, chaque nouvelle fenêtre sur le temps pose des enjeux et des perspectives différentes
il n'existe pas de génération pure et parfaite juste des soubresauts dont il faut tirer le meilleur et essayer d'anticiper pour bonifier au mieux l'esprit d'innovation et de créativité.
+1
novembrevendredi 12 mai 2017 à 17:44
Et avoir 600 amis sur Facebook qui ne correspondent à rien et qui envoient des likes et des smileys par automatisme… Si ça c'est pas un moule… Ah oui, un moule à fric pour le créateur de FB, il est où est l'esprit critique du Millenial, super consommateur du XXI e siècle?
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK