Tintin au Congo, premier album numérique en anglais

Dossier ~ vendredi 5 juin 2015 ~ 10 commentaires

Moulinsart est fière d’annoncer le premier album numérique en langue anglaise !

Pour l’occasion, nous commençons avec l’album Tintin au Congo qui, ces derniers temps, a été sous les feux de l’actualité et souvent écarté pour des raisons soi-disant raciales.

Cette sortie est d’autant plus spectaculaire qu’il s’agit d’une nouvelle traduction !

Les autres albums paraitront au fur et à mesure de leur traduction. La fréquence des sorties reste à confirmer.

Cette nouveauté, very english, est accompagnée d’un bonus de 13 pages, disponible via le menu «options» de l’Application Les Aventures de Tintin. Enfin, la cerise sur le gâteau (Cherry on the cake), l’album sera aussi édité dans une résolution plus haute que le passé (augmentation de 33% soit pour l’iPad : 1536 px x 2048 px et l’iPhone : 1280 px x 1920 px).

UNE NOUVELLE TRADUCTION PAR MICHAEL FARR :

La diffusion des aventures de Tintin en Angleterre remonte à de longues années. Dès 1952, deux titres figurent déjà dans les présentoirs des libraires d’outre-Manche : « The secret of the Unicorn » et « Red Rackham’s Treasure ». Ils sont diffusés par Casterman, la maison d’édition historique de la série. Ces deux albums ne seront pas des succès de librairie en Angleterre, c’est le moins que l’on puisse dire.

Il faudra attendre 1958 avec les épisodes « King Ottokar’s Sceptre » et « The Crab with the Golden Claws », les deux nouveaux titres proposés aux lecteurs anglais, cette fois par l’éditeur Methuen, pour parler de succès éditorial. Un succès dû en grande partie au choix des épisodes précités et surtout au soin mis par les deux traducteurs, Leslie Lonsdale-Cooper et Michael Turner, à convertir de la façon la plus fidèle possible le texte français d’origine en anglais.

Vaste chantier, grande ambition…, tant il est difficile de restituer l’ambiance, l’esprit, l’atmosphère et l’humour si particulier qui imprègnent chaque case de chaque page des aventures de Tintin.

Des fifties aux premières années du troisième millénaire, tous les épisodes de la série seront ainsi passés au peigne fin par les deux traducteurs, soucieux de coller le mieux possible à l’univers de fiction imaginé par Hergé, tout en respectant les spécificités de leur langue d’origine et les perceptions, forcément différentes, de leur public, des traits d’esprits, des jeux de mots et des sonorités plus évocatrices ici, en Angleterre, que là, en Belgique ou en France.

Mission accomplie, mission réussie pour Leslie Lonsdale-Cooper et Michael Turner.
Mais nous savons tous combien le monde évolue avec une vitesse folle, dans tous les domaines, et dans toutes les sphères de l’activité humaine.
Il en va de même pour le langage, la perception des mots, des expressions et les phénomènes de mode en matière linguistique. Les albums de Tintin traduits en anglais n’ont pas échappé pas à cette analyse et à cet état de faits.

Si les travaux des deux traducteurs précités étaient de très bonne qualité, ils n’en étaient pas moins caractérisés par une simplification « school boy » de la « langue d’Hergé ».

Il était temps de passer à autre chose, c’est ce qui fut décidé avec le challenge proposé à Michaël Farr, spécialiste de l’œuvre du maître de la ligne claire, mais aussi journaliste et écrivain de talent. Fort de son implication quasi intime avec les mots et les images du monde de Tintin, l’homme a en quelque sorte revisité les expressions, les dialogues, les jeux de mots, les références, et jusqu’aux « insultes » du capitaine Haddock pour en tirer le meilleur.
« L’esprit Tintin » si perceptible lorsqu’il se décline dans la langue de Molière le sera à présent avec autant de force et de présence dans celle de Shakespaere…

LE 5 JUIN :

En sortant l’album numérique Tintin au Congo ce 5 juin, nous avons voulu aussi commémorer l’anniversaire de la première parution de cet album dans le Petit-Vingtième.

Le Petit Vingtième 29 mai 1930
Le Petit Vingtième 05 juin 1930
Le Petit Vingtième 05 juin 1930
Le Petit Vingtième 12 juin 1930

LES 85 ANS DE « TINTIN AU CONGO »

La parution des aventures de Tintin au Congo dans Le Petit Vingtième débute le 5 juin 1930. L’album sera publié le 9 juillet de l’année suivante. Cette première version en noir et blanc va connaître un franc succès et faire jusqu’en 1942, l’objet de neuf rééditions différentes ! Sa version couleur (1946), entièrement redessinée ne sera pas moins populaire et reste, à ce jour, un des épisodes les plus vendus de la série.

Les pérégrinations du petit reporter au sein de l’ancienne colonie belge seront pourtant aussi l’objet d’incessantes critiques dénonçant l’esprit prétendument raciste et ouvertement colonialiste de cette aventure africaine. Personne ne pourra contester une évidence : Les aventures de Tintin reporter du Petit « Vingtième » au Congo (c’est précisément ce titre que portait l’édition en noir et blanc d’origine) méritent certainement l’étiquette d’œuvre de propagande, dans une Belgique devenue le 15 novembre 1908 la métropole d’un territoire quatre-vingts fois plus grand qu’elle.

Des premiers explorateurs aux missionnaires, en passant par les hommes d’affaires, les militaires, fonctionnaires et autres colons, le petit royaume de Belgique ne tarissait pas d’éloges sur les vertus des hommes et des femmes qui avaient contribué à l’édification de cette grande œuvre civilisatrice au sein de l’Afrique centrale.

Pour les responsables de l’Église catholique belge, une mission s’imposait, celle de conquérir les âmes en friche. Il fallait évangéliser les populations noires, combattre le paganisme et lutter contre les pratiques de sorcellerie omniprésentes dans le quotidien des Congolais. Une démarche spirituelle à laquelle souscriront tout naturellement les responsables du journal Le Vingtième Siècle et son supplément pour la jeunesse Le Petit Vingtième. Hergé et son personnage vedette en sont tout naturellement.

Avec le recul, on évalue mal ce que l’exploration de l’Afrique noire et sa colonisation purent susciter comme engouement chez les Européens et combien elles enflammèrent les esprits et les imaginations.

Paradoxe des paradoxes, c’est à la fin des années soixante que l’épisode de Tintin au Congo, alors boudé par un public sensible à l’actualité de la décolonisation dans de nombreux pays africains, sera en quelque sorte réhabilité par les dirigeants du Zaïre, nom que portait alors le Congo durant le règne du maréchal Mobutu.
Un magazine d’information de Kinshasa commence à publier le récit à partir du 29 décembre 1969. L’éditorialiste du périodique justifie cette parution par les mots suivants : «…Si certaines images caricaturales du peuple congolais données par Tintin au Congo font sourire les Blancs, elles font franchement rire les Congolais, parce que les Congolais y trouvent matière à se moquer de l’homme blanc « qui les voyait comme cela ! »…

Aujourd’hui encore cet album emblématique d’Hergé suscite de nombreux commentaires et de nouvelles polémiques, ce qui n’empêche nullement sa vente et sa diffusion dans le monde.

En 2015, Tintin au Congo doit être avant tout lu et compris comme un témoignage, celui d’un monde qui intégrait parfaitement les idées coloniales et le paternalisme, fut-il éclairé, vis à vis des populations africaines.
Le tout est de l’expliquer, références à l’appui, aux générations actuelles. Découvrir une aventure de Tintin en la replaçant dans son contexte historique, la mentalité de son époque, voilà sans aucun doute la démarche idéale, pour les parents, comme pour les pédagogues.

MICHAEL FARR :

Michael Farr est né à Paris en 1953. Après des études secondaires en Angleterre, il obtint une bourse pour le Cambridge Trinity College où il étudia la théologie et ensuite les Beaux-Arts.
Engagé comme correspondant de presse à l'étranger pour l'agence Reuters, il séjourna successivement à Paris, Francfort, Bruxelles - où il rencontra Hergé en 1978 - puis à Bonn.
En 1979, il rejoignit le Daily Telegraph qui l'envoya en Afrique. Deux ans plus tard, il s'installe en Allemagne où il est nommé correspondant principal jusqu'en 1987. Durant cette période, il accomplit diverses missions dans l’ex-Union soviétique et en Europe de l'Est. Il assista ainsi de près à la chute du mur de Berlin et à l'effondrement du régime communiste.
Il témoigna de son expérience dans un ouvrage intitulé Vanishing Borders, the rediscovery of Eastern Germany, Poland and Bohemia publié en Grande-Bretagne par Viking/Peguin. Cet ouvrage fut sélectionné, en 1992, pour le prix Thomas Cook du meilleur récit de voyage. Il publia ensuite Berlin! Berlin! Its Culture, Its Times aux Editions Kyle Cathie.
Dans le domaine des ouvrages consacrés à l’univers d’Hergé, s’est distingué à de nombreuses reprises. Dès 1989, il publie Tintin, sixty years of adventures publié chez Methuen.
Il sera aussi le traducteur de plusieurs ouvrages consacrés au père de Tintin, notamment Tintin and the world of Hergé de Benoît Peetes (Methuen) et Hergé and Tintin reporters de Philippe Goddin publiés chez Sundancer.
Son best-seller, Tintin : The Complete Companion (2001) sera traduit dans de nombreuses langues dont le français, l’espagnol, le japonais, le néerlandais ou encore le suédois,…Ses lecteurs auront aussi le plaisir de découvrir Tintin and Co (2008), un livre sous forme de portraits consacrés aux personnages vedettes de la sérié phare créée par Hergé et un autre, The Adventures of Hergé, Creator of Tintin (2009).

Michael Farr
Michael Farr

Ecouter Michael Farr "Lost in translation" (audio - 3m59) :

Ecouter Michael Farr au sujet de Milou (audio - 1m35) :

Ecouter Michael Farr au sujet du Congo (audio - 2m58) :



REJOIGNEZ-NOUS ! Partez à l'aventure et téléchargez dès maintenant notre application ! Elle est conçue pour s'enrichir progressivement de contenus multimédias et permettre à chacun de découvrir toutes les facettes de l'art du fondateur et maître de la Ligne Claire.

Vos contributions (10) Contribuer
joss85samedi 4 juillet 2015 à 22:32
N'ayant aucun appareil Apple, est-il prévu une sortie numérique sur Android??
+1
jacqueshervelundi 15 juin 2015 à 12:31
Pas trop attiré par le support numérique en raison du plaisir de feuilleter un vrai album papier, surtout les anciennes éditions.
+2
websamedi 13 juin 2015 à 13:49
@tintin77222 : merci pour vos encouragements! Nous mettons les albums dans une meilleure définition au fur et à mesure des nouvelles traductions anglaises. Le prochain sera bien entendu Tintin en Amérique. Je n'ai pas de date mais tout ce que je peux dire c'est que la moitié de la collection environ est déjà traduite.
+1
tintin77222samedi 13 juin 2015 à 09:32
La nouvelle version numérique de Tintin au Congo est de toute beauté : les images sont plus grandes et plus proches des couleurs des albums. Bravo. Quel sera le prochain album diffusé dans une meilleur définition ? Avez-vous une prévision de date ?
+3
webvendredi 12 juin 2015 à 18:04
@langlois : le bug qui efface qui oblige à re-télécharger les albums a été identifié. La prochaine version qui sera soumise à Apple la semaine prochaine le corrigera. Pour le téléchargement en une fois c'est possible, je pense que je le ferai dans une prochaine version.
En tout cas désolé pour ces manipulations fastidieuses...
+1
langloisvendredi 12 juin 2015 à 15:05
Oui, merci, web.
C'est d'ailleurs ce que j'ai fini par faire hier soir...mais il faut ensuite télécharger un par un les albums: quelle barbe!
N'y aurait-il pas moyen:
1-de télécharger le tout en une fois;
2- de voir d'où vient ce bug (j'ai supprimé l'appli de mon iPhone, qui m'avait fait le même coup il y a quelque temps)?
+1
webvendredi 12 juin 2015 à 12:41
@langlois : il faut aller dans "Raglages / Mes achats" et appuyer sur "Restaurer mes achats".
+1
langloisjeudi 11 juin 2015 à 19:11
By the way, cher Boum, je constate que les albums achetés et téléchargés (... Tous y compris les Jo &Zette et les Q&F) de mon application ne sont plus accessibles. Il m'est proposé ...de les acheter et de les télécharger! Que se passe t'il? Un but connu?
Merci
+1
boumdimanche 7 juin 2015 à 02:55
Dear Gianfranco please do not hesitate to contact me by writing to info@tintin.com
+1
trifonesamedi 6 juin 2015 à 15:55
Hi, friends! I'm one of the men behind the new Italian translation of Tintin (Rizzoli Lizard), do you remember me? ;-)
Really happy to see the english one, but I long for:
1- the Android version
2- the Italian digital version
When... oh, when!... :-)

Gianfranco Goria
http://it.wikipedia.org/wiki/Gianfranco_Goria
+2
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK