La rançon de la gloire

Dossier ~ samedi 5 janvier 2008 ~ 57 commentaires
Tintin au Congo (1931) Page 18]

Le 11 juillet 2007, en Grande-Bretagne, la Commission pour l'Egalité Raciale (CRE) demande de retirer de la vente l'album Tintin in the Congo, suite à une plainte déposée par un avocat londonien spécialisé dans les droits de l'homme. La plainte concerne principalement l'apparence physique stéréotypée des Noirs et leur façon de parler, jugée "imbécile". Dans les semaines qui suivent, des accusations similaires de racisme seront portées en Belgique, en Suède et en France contre cette œuvre de jeunesse d'Hergé, paradoxalement la plus lue et la plus appréciée des enfants.

L'origine de la controverse

Il y a près d'un demi-siècle que la BD est considérée comme un Art à part entière en Belgique, en France, en Italie, au Portugal, en Espagne ou aux Pays-Bas, alors que tel n'est toujours pas le cas en Angleterre. Cette différence d'attitude et d'appréciation explique aussi pourquoi, d'un côté, un album de BD datant de 1931 fait partie d'un patrimoine artistique et historique reconnu unanimement, et que, de l'autre, ce même livre est traité comme une marchandise.

Tous dans le même sac!

Comme toute œuvre, ce deuxième album des Aventures de Tintin doit être resitué autant dans le contexte historique du moment de sa création que dans le cadre de la carrière globale de son auteur. S'il faut brûler Tintin au Congo pour racisme, alors la plus grande partie du patrimoine artistique de l'humanité datant d'avant  -  disons grosso modo  -  1965, peut allègrement l'accompagner sur le bûcher. Monostatos, le Maure de la Flûte enchantée, est un traître, un assassin, un menteur, un violeur, un maître chanteur, un sournois, un lâche... La Mammy noire d'Autant en emporte le vent et l'Oncle Tom de la fameuse cabane sont des "traîtres raciaux", des collabos de couleur. Etc.

Au pays de la BD, le stéréotype est roi

Dans Tintin au Congo, Hergé utilise les stéréotypes graphiques usuels de la BD pour représenter des Noirs. Pour Hergé, il n'y a aucune malice car il s'agissait de mettre en scène des "Noirs de fantaisie" dans un pays qui l'était tout autant. La nature même de la BD  -  où une multitude de petites images doit être lisible sans aucune ambiguïté pour pouvoir s'enchaîner très vite et très facilement  -  a encouragé le recours systématique au stéréotype. Pendant longtemps, en BD, un Ecossais était toujours roux et portait un kilt ; un Italien avait forcément le cheveu noir et frisé, la moustache fine et le geste vif ; un Allemand était grand, gros, lourd, lent, rose et blond... Le stéréotype graphique sert avant tout à faciliter la lecture.

Ne pas se tromper de cible

Les séquences décriées de Tintin au Congo peuvent cependant être lues de façon différente. En dépit de leur côté grotesque et naïf, elles permettent d'introduire et d'aborder la réalité historique de la colonisation du Congo. Au début, lorsque le Congo était la propriété privée du roi Léopold II, les premières ressources à être exploitées furent l'ivoire et le caoutchouc sauvage car leur exploitation ne nécessitait que peu d'investissements. Par contre, les richesses prodigieuses du sous-sol congolais comme le cuivre, le zinc, le cobalt, l'étain, l'uranium, l'or, l'argent ou les diamants industriels ne furent "mises en perce" qu'à partir de l'annexion forcée du pays par la Belgique.

Colonie? Vous avez dit "colonie"?

Mais, dans Tintin au Congo, où donc est la colonie que Tintin est censé visiter? Dans quelles images d'Hergé sont visibles les plantations, les mines, les hauts-fourneaux, les transports de matières premières, le labeur des Noirs exploités, les échanges commerciaux inégaux entre le Congo et la métropole? Où sont les banques et holdings belges, français, anglais, américains? Où est la Société Générale de Belgique? Où sont la ségrégation et l'exploitation? Nulle part! Hergé ne les met pas en images. Comment donc croire que Tintin et/ou Hergé adhèrent au projet colonialiste, mieux encore, qu'ils y participent de façon active? Il n'y a aucune prétention idéologique colonialiste dans cette aventure africaine de Tintin.

Le véritable héros de Tintin au Congo : le père missionnaire

Le véritable héros de Tintin au Congo : le père missionnaire Au Congo de Tintin, la compétition entre libéralisme (ou capitalisme) et socialisme est absente : aucune transaction commerciale avec ou entre les « indigènes » n'y est décelable. Ce vide économique illustre la doctrine sociale de l'église catholique exposée par le pape Léon XIII dans son encyclique Rerum Novarum du 15 mai 1891, un texte qui condamne tant les abus du capitalisme que le socialisme "athée". Sous cet éclairage, Tintin au Congo livre son vrai visage et le thème essentiel de l'œuvre se dégage: la mission évangélique. Loin d'être l'apologie de la colonie ou du colonialisme, la deuxième aventure de Tintin n'est en fait qu'une entreprise de prosélytisme en faveur des missions catholiques. Le véritable héros de l'œuvre est le Père de Scheut (ou le Père Blanc ?) et une réflexion de Milou, cet humain normal, non héroïque, déguisé en petit chien, l'exprime de la façon la plus claire possible : "Quels as, ces missionnaires !... ".

Vos contributions (57) Contribuer
lochlomondlundi 3 mars 2008 à 09:50
Comme l'ami thorgal a déjà dit, le nouveau mag tintino 5 complète magistralement ce sujet et ses apports. Totalement recommandable de lire.
jazzyvendredi 29 février 2008 à 20:17
Il est vrai qu'il a l'air très complet et passionnant ...bien que je n'ai eu encore que le temps de le lire
" en diagonale" j'ai hâte d'avoir le temps de me poser pour le découvrir dans son entier.....
thorgalvendredi 29 février 2008 à 19:56
A lire absolument : le mag tintino 5 intitulé "L'Affaire 'Tintin au Congo' ou La rançon de la gloire".
champion62mardi 19 février 2008 à 12:52
Pas mal du tout! En plus je trouve que c'est un sujet intéressant!
requindulacmardi 12 février 2008 à 18:39
.....c'est bien domage
requindulacmardi 12 février 2008 à 18:39
ce doit etre pour ca qu'il n'existe pas en vidéo.....
requindulaclundi 11 février 2008 à 16:12
il y a des gens qui ne savent pas placer une oeuvre dans le contexte de l'époque ou elle a été écrite
heureusement que tintin est très aimé !
tintin-miloumardi 5 février 2008 à 20:22
Que de remous nous a donné l'affaire "Tintin au Congo", l'été passé. Et tout ça pour quoi ? Si c'était pour faire perdre des lecteurs à Tintin c'est pas gagné, cette histoire à plutôt fait de la pub ! Espérons que l'album ne soit plus changé de rayon: pour les 7 à 77 ans !

Tintin-Milou
danjeudi 31 janvier 2008 à 22:08
Oh oui ! encore une contribution qui fait avancer le schmilblick !
ninou31jeudi 31 janvier 2008 à 21:17
heureusement ceux qui aiment Tintin sont plus nombreux que ceux qui le détestent.
ninou31jeudi 31 janvier 2008 à 20:50
il est vrai que etre connu a pour conséquence d'avoir des gens qui aiment et d'autres qui aiment pas.
thorgaldimanche 27 janvier 2008 à 19:38
"L'avantage de la gloire : avoir un nom trimbalé par la bouche des sots !" (Jules Barbey d'Aurevilly)
jazzyvendredi 25 janvier 2008 à 17:27
Oui th.ba ...c'est d'ailleurs indiqué dans l'introduction de l'article ....
lochlomondjeudi 24 janvier 2008 à 16:50
Tu ne te confonds pas du tout, l'origine de toute la polémique a été en la Grande Bretagne, quand il s'est fait retirer l'album "Tintin au Congo" de la section de littérature infantile.
th.bajeudi 24 janvier 2008 à 15:57
Je me trompe peut être mais le début de la polémique est bien venu de Grande Bretagne ? l
niconimvendredi 18 janvier 2008 à 16:43
Beaucoup de bruit pour pas grand chose,Hergé n'était aucunement raciste!
CONTEXTE.(à remettre dans son.....).
Le carrefour des civilisations aura lieu!
thorgaljeudi 17 janvier 2008 à 18:54
"Une race à laquelle on ne veut plus guère appartenir : la race humaine." (Réjean Ducharme - L'avalée des avalés)
boumjeudi 17 janvier 2008 à 16:18
la notion de race n'a aucune réalité sur le plan scientifique. D'un point de vue génétique, l'information requise pour la couleur des yeux est au moins, si pas plus importante que celle requise pour la couleur de la peau! C'est l'homme lui-même qui tente de créer des fossés parmi ses congénères. Il y a de plus en plus d'étrangers dans le monde.
lochlomondmardi 15 janvier 2008 à 23:27
"Les différences de race sont l'une des causes par lesquelles c'est de craindre que les guerres existent toujours; parce que la race implique de la différence. La différence implique une supériorité, Et la supériorité conduit à la prédominance".
Benjamin Disraeli.
thorgalmardi 15 janvier 2008 à 20:00
En parlant de racisme, voici une citation très subtile sur la question :

"J'adhérerai à SOS-Racisme quand ils mettront un S à racisme." (Fonds de tiroir - Pierre Desproges)
+1
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK