Hergé
Hergé - 1917 - Hergé et Paul Remi - Reserved rights
Hergé - 1921 - Hergé et VanCutsem - Reserved rights
Hergé - 1922 - Reserved rights
Hergé - 1930 - Reserved rights
Hergé - 1934 - Reserved rights
Hergé - 1947 - Reserved rights
Hergé - 1956 - Reserved rights
Vos contributions (100) Contribuer
jacqueshervejeudi 8 novembre 2018 à 13:17
Maestro est un titre bien mérité .... tout comme le scénariste italien Romano Scarpa. On peut supposer dans l'Affaire Tournesol Hergé ait rendu hommage à l'auteur italien et à Walt Disney à travers le personnage du Professeur Topolino, ce nom étant celui de Mickey en italien. L'album ayant été publié en 1956 et écrit à partir de 1954 la période coïncide avec les premières BD de Romano Scarpa dont on note une similitude avec l'univers de Hergé : l'aventure !
+1
jacqueshervemardi 18 septembre 2018 à 11:26
S'il fallait donner un titre à l'auteur des aventures de Tintin ce serait celui de Maestro compte tenu de son immense talent. Bien dommage que le site ne prévoit pas une page pour Jo Zette et Jocko avec une série d'aventures à découvrir....avec pour La Vallée des Cobras l'apparition d'un personnage cité dans les bijoux de la Castafiore par la cantatrice.
+1
jacqueshervemardi 12 juin 2018 à 09:32
Bien dommage qu'on ne connaisse pas les bandes dessinées que Hergé lisait. On sait qu'il aimait les comics et Astérix.

Cependant Hergé aura influencé beaucoup d'auteurs de BD et même les dessinateurs de dessins animés japonais travaillant pour une firme spécialisée dans les adaptations de romans pour la jeunesse. Le dessinateurs de princesse Sarah ont certainement été influencés par les BD de Hergé. On remarquera que le plus âgé des serviteurs de mr Crisford fait penser à un des employés du maharajah de Rawajpoutalah dans les Cigares du Pharaon et le Lotus bleu et que maître Barrow fait penser à me Blumenstein Bohlwinkel ou à Rastapopoulos.
+1
paul2005samedi 24 février 2018 à 17:36
Une fois , avec un copain on a fait un exposé à l'école en CM2 et on a eu un point vert ( le 13/06/2017 )
tournesolsamvendredi 29 décembre 2017 à 20:34
VIVE HÉRGÉ
+2
loscombosdimanche 10 décembre 2017 à 16:41
J'ai eu 20/20 !
+2
jacqueshervevendredi 9 juin 2017 à 10:56
À nicnol : je suis entièrement d'accord !

Je trouve aujourd'hui qu'on veut aller trop loin sur le politiquement correct. Notons que certaines personnes soi-disant bien pensantes veulent censurer d'autres récits de Tintin comme Tintin en Amérique à cause de l'expropriation des terres appartement aux peaux rouges.

On se demande s'il ne faudrait pas non plus effacer la cigarette ou certains propos du côté des malfaiteurs ou personnages antipathiques.

S'il fallait émettre un reproche à Hergé ce serait d'avoir eu une relation avec un certain Léon Degrelle. Mais en dehors de cela, on ne peut pas dire que Hergé soit raciste loin de là car en réalité il le dénonçait.

N'oublions pas l'attitude du jeune reporter à Jauga au Pérou quand il prend la défense de Zorrino un petit marchand d'oranges quechua que deux passants d'origine européenne brutalusaient, ce qui avait attiré l'attention de Huascar.

Quant au fait de considérer certaines personnes comme inférieures, cela existe encore malheureusement et quand on laisse sous entendre en France qu'au sein d'une région on considère certains départements comme inférieurs, je trouve cela moyen !
+3
nicnollundi 7 novembre 2016 à 09:57
TRES BON article signé par François de Dardel, intitulé "Hergé était-il raciste ?" Je ne résiste pas au PLAISIR de le reproduire intégralement ici :

"Dans les années 1930, la Belgique, la France, la Grande-Bretagne avaient de vastes empires coloniaux. Ceci ne veut pas dire que tous les Européens considéraient les populations colonisées comme inférieures. Il est clair que les stéréotypes en cours à cette époque ne sont plus acceptables aujourd'hui : un fabricant de cacao ne pourrait plus couvrir les murs du métro parisien d'affiches montrant un zouave avec l'accroche "Ya bon Banania", comme je les ai vues dans mon enfance.

Je regrette que le mot "nègre" soit banni de notre langue, même dans sa première acception. Selon Littré (1873) un nègre est le "nom qu'on donne généralement aux habitants noirs de l'Afrique". Mais déjà il ajoute une seconde acception : "esclave noir", et il y attache l'expression "travailler comme un nègre", faire un travail pénible et sans relâche.

Voilà pourquoi — en raison de l'esclavage qui a pourtant été aboli au XIXè siècle — le nom de nègre a définitivement une connotation méprisante. Cependant, il faut bien reconnaître qu'il est resté en vigueur jusque dans les années 1950, sans que son utilisation courante jusque là ne prête à redire.

Par la suite, le terme "petit-nègre" qui caractérisait un français approximatif prétendument parlé par certains Africains, et qui se retrouve dans les "bulles" de Tintin au Congo, est aussi devenu politiquement incorrect, et les textes de certains albums de Tintin ont été corrigés (mais pas beaucoup dans Tintin au Congo).

Aux États-Unis, où l'épidémie du "politiquement correct" est particulièrement virulente, on en est à vouloir expurger certains textes de Mark Twain (1835 - 1910) qui contiennent le mot nègre. « Si l'on commence à pratiquer de telles censures, il faudra le faire dans certains textes de Martin Luther King, qui contiennent aussi le mot nègre », a remarqué un Canadien professeur de droit.

Dans un article d'Eduardo Rolland paru le 17 juin 2011 dans "La voz de Galicia", l'auteur fait remarquer que si Hergé devait être condamné pour des propos racistes, il faudrait mettre au pilori bien d'autres auteurs, en commençant par Homère qui, dans l'Iliade comme dans l'Odyssée, se révèle un machiste complet, et que même la Bible ne devrait pas être mise dans toutes les mains en raison des monstruosités que l'on peut lire dans l'Ancien Testament. Si vous voulez lire cet article (en espagnol), en voici l'URL. En résumé, on ne peut juger les écrits d'autrefois avec la mentalité d'aujourd'hui.

Hergé vivait dans son temps, et ne se posait probablement pas beaucoup de questions au sujet des colonies et de la race humaine. Le personnage de Tintin est néanmoins foncièrement tolérant et philantrope. Voilà pourquoi ceux qui veulent interdire la distribution de Tintin au Congo sous prétexte de racisme sont des imbéciles."

François de Dardel
23 janvier - 21 juin 2011

+7
jacqueshervemardi 7 juin 2016 à 16:05
On se demande ce que Herge pouvait lire comme BD. Aurait il lu Bicot et Suzy ? Des bd Disney ? Il n'est pas exclu que l'auteur ait lu Asterix. Notons aussi que certains scénaristes italiens pourraient avoir lu Tintin dont Romano Scarpa où on notera un scénario faisant penser à des albums de Herge à travers l'histoire de Mickey et l'ongle de Kali avec ambiance mystère de l' oreille cassée, attitude du personnage Carl erik Purcell faisant penser à Frank Wolff et comme dans l'affaire Tournesol une référence à la guerre froide.
mehdiclemeursamedi 21 mai 2016 à 10:49
Bonjour,
et le journal supplément No 558 du 5/6 mars 1983 Libération,40 pages " La dernière aventure de tintin" ?
Je ne le trouve pas dans la docu.
J'en ai à vendre, état neuf 5 avec 33 ans de plus ! si il y a des amateurs.
bonne journée à tous

+1
sanji321samedi 19 mars 2016 à 21:16
il y aura t'il une nouvelle collection tintin a venir ?
+1
kenzo01jeudi 3 mars 2016 à 03:44
Autre chose : aujourd"hui, c'est la dernière parution de la figurine "Tintin" c'est Hergé, en officier de la cour royale de Syldavie ( sceptre d'Ottokar) vraiment un très bel hommage, car demain, cela va faire 33 ans jour pour jour qu'il nous a quittés.
+3
matt113lundi 2 novembre 2015 à 11:52
La vie de Hergé a été pleine d'événements !
+1
crgundimanche 4 octobre 2015 à 16:31
mon maitre c'est HERGE , j'ai dessiné 3 B.D. dans le style ligne claire d'HERGE , je me suis rendu compte de la difficulté de l'exercice . HERGE est le plus grand !
+1
nicnolmercredi 26 août 2015 à 11:36
Voici de quelle manière IGNOBLE, le réseau de "résistance" belge "L'Insoumis" jetait en pâture à la triste "opinion publique" l'honneur d'Hergé, "coupable" d'avoir entendu se garder des aléas de la période chaotique ayant mis fin à son travail au "Petit XXème" en s'engageant dans "Le Soir-Jeunesse" ... que celui-ci ait été "volé" ou pas :

"Hergé - REMY Georges, né le 22 mai 1907 , domicilié à Boisfort, avenue Delleur, 17 (sa photo figure à gauche) de cette annotation."

Suivent ces lignes, en un crescendo d'IGNOMINIES :

"Rédacteur au Soir de De Becker. Créateur de "TINTIN et MILOU". Etait attaché avant guerre au Journal "Le XXe SIECLE" pour les dessins enfantins.
Selon certains renseignements obtenus, serait rexiste, mais nous n'avons pu obtenir aucune confirmation.

"L'Insoumis" qui s'est imposé la mission de dénoncer et de pourchasser les traîtres, est parvenu à pénétrer dans le repaire des kollaborateurs du Soir-ersatz.
C'est avec joie que nous offrons à nos lecteurs la bobine de tous ces tristes individus, qui pour quelques deniers, se sont sciemment mis au service de l'ennemi !
Amis lecteurs, regardez ces têtes ! Le vice se lit sur la face des ces tarés ...
Tout commentaire nous paraît superflu.
Le crime de ces gens est connu et prouvé.
Le châtiment que nous réclamerons pour eux sera impitoyable !
Sous peu, nous ferons paraître notre second recueil, qui contiendra les photos d'autres traîtres attachés à la presse asservie et à la Gestapo.

In-fine :

"Un jour viendra qui tout paiera."

Quand on sait que bien des "kollaborateurs" économiques passeront "à travers les gouttes" (continuant à prospérer bien après la guerre), on se dit que "L'Insoumis" excellait à jeter en pâture à "l'opinion publique" (c'est-à-dire" à la "foule" ... celle qui exerçait bien plus souvent une "Justice" expéditive basée sur des "on dit" et des "règlements de comptes" personnels) des "proies" faciles !!! Ainsi, des femmes "coupables" d'avoir "couchés" avec des "Boches" et que l'on tondait à ras, des sous fifres de la "kollaboration" ou des victimes innocentes désignées à la vindicte publique et qui étaient lynchés à mort, sur place par ... des "résistants"bien souvent ... "de la veille" !!!
+3
jacqueshervelundi 13 juillet 2015 à 13:19
Hergé apparaît dans les récits suivants :


1) sur le quai d'une gare dans Tintin au Congo

2) dans le Musée Ethnographique dans L'Oreille Cassée

3) dans le Sceptre d'Ottokar version couleurs à deux reprises dans le Palais Royal

4) dans l'Etoile Mystérieuse parmi les gens qui observent le phénomène de la météorite dans le ciel

5) dans l'Affaire Tournesol devant le portail du château de Moulinsart.

N'oublions pas que d'autres personnages dans la série s'inspirent en partie de son autoportrait où on retrouve son nez caractéristique dont Marc Charlet dans les 7 boules de Cristal qui porte la même culotte golf que Tintin ou le lieutenant Delcourt dans le Crabe aux Pinces d'Or. On se demande si Jorgen Boris ne ferait pas aussi penser à l'auteur malgré que ce soit un "méchant" !
+7
jacqueshervesamedi 9 mai 2015 à 20:49
Un auteur que j'aurais bien aimé connaître compte tenu de son talent !
+5
timtintinmardi 14 avril 2015 à 13:31
Que se paase-t-il après 1932 ?Merci
+2
lothar7samedi 14 février 2015 à 02:20
C`est impossible de dessiner aussi bien que herge.
+7
lothar7samedi 14 février 2015 à 02:10
De la musique de Tintin chaque fois que l`on est a l`ordi, ca donne du courage!!
+7
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK