Tintin et l'Alph-Art
5 questions
Bravo ! Vous avez fini le Quiz !
Vous avez 3 bonnes réponses
Votre score : 50 points.
OK
Question n°1/5
Au début des aventure de Tintin et l'Alph-Art, Haddock est victime :
D'un accident de la route
D'un enlèvement
D'un cauchemar
Question n°2/5
Pour éviter Bianca Castafiore, Haddock entre dans la galerie :
De l'étape
Fourcart
Des beaux arts
Question n°3/5
Dans Tintin et l'Alph-Art quel est le nom du mage, ami de Bianca Castafiore ?
Voldemort
Elmer Van
Endaddine Akass
Question n°4/5
Haddock acquiert une oeuvre d'art. C'est :
Un H en plexi
Une gravure
Un tableau de maître
Question n°5/5
De quelle origine est Ramon Nash, le célèbre artiste ?
Jamaïcain
Polonais
Américain
TINTIN ET L'ALPH-ART
Les joueurs des 30 derniers jours
Pour figurer dans le classement vous devez être inscrit à Tintin.comJe m'inscris avant de jouerJe joue sans m'inscrire
Vos contributions (64) Contribuer
arly55mardi 4 octobre 2016 à 11:45
plutot que de sortir une version couleur de tintin et les soviets les heritiers de herge aurait du autoriser un dessinateur a mettre en forme l'alpha-art pour une bd
+2
osbornlundi 4 avril 2016 à 19:37
Je crois, que comme tout le monde ici, j'aurais aimé connaitre la fin de cette histoire...libre à chacun de l'imaginer...
+3
kitfistovendredi 22 janvier 2016 à 16:32
cool ce livre .....
+7
kingping27mercredi 16 décembre 2015 à 21:38
@nicnol : Je crois que j'ai dépassé les bornes en parlant de cet "album" mais vous avez votre opinion et moi le mien c'est pour ça que je vais faire la morale en quelque sorte.Lisez bien mon ami.

Avis personnel

Rémi fit Hergé aurait du faire un album comme les autres comme (les picaros,l'île noire etc.....pourquoi il n'avait pas fait un simple livre du genre " la mystérieuse gargouille de notre dame de paris".Mais il a voulut faire un livre d'art mais pour moi ce serai devenu une star cet album si la société Casterman n'a pas édité cet album c'est bizarre il faisait des beaux album d'aventures et le dernier épisode au lieu de faire un livre comme les autre il a fait un espèce de musée et de croquis qui va intriguer tous les fans de Tintin! Ça sert a quoi de faire ça au lieu s'appliquer dans ses dessins on dirait un cahier de brouillon c'est pas croyable après tout mais c'est pas grave quand quelque chose est faite il faut la publier dans le monde entier mais cela me paraît triste après tout car......


a)Hergé est mort en élaboration de son livre


b)je suppose que vous n'êtes pas d'accord avec moi car les éditeurs n'ont pas le droit de modifier l'oeuvre du dessinateur.
+1
nicnollundi 14 décembre 2015 à 16:37
@kingping : vous êtes évidemment libre de votre pensée mais il est vraiment difficile d'estimer que le scénario, certes incomplet (du fait de la mort d'Hergé), de "l'Alph Art", soit à ce point critiquable ... lors qu'il émane de la veine hergéenne à la fois la plus "noire" ("L'Oreille cassée"), la plus angoissante ("Le Secret de la Licorne" - "On a marché sur la Lune") et la plus anticipativement dénonciatrice de la société moderne, accentuant en cela dans des proportions dont la portée ne saurait être minimisée, le ton "doux-amer" du si injustement décrié "Tintin et les Picaros", pour n'en retenir quasi que la seule amertume !!!

Car, de quoi est-il question dans "l'Alph-Art" ... ? Du moins de ce que nous en connaissons ...

1° des milieux maniérés et maniéristes de "l'art moderne" reflétant l'effrayant néant de prétendus "artistes" dont les prétendues "créations" sont qualifiées de "géniâââââles" par le snobisme contemporain !!! A tel point qu'il convient, afin de paraître "moderne" (être "in", comme on dit en "franglais" ... "à la mode" ... "dans le vent" ...), de s'ébaubir d'admiration à la moindre de leurs "exhibitions" ... Significatif qu'Hergé, après l'avoir présentée à son avantage dans "Tintin et les Picaros", compromette "SA" Castafiore (comme déjà, mais alors en toute innocence, dans "Coke en Stock", sur la Shéhérazade, parmi un aréopage d'altesses, de duchesses, de vedettes et patati et patata, "gentry" d'êtres vains et stériles - CES, 40-I-2 -) à tel point que ses minauderies et ses insupportables pâmoisons la font apparaître horriblement "snob" et même odieusement méprisante à l'égard de Haddock dans la galerie Fourcart (TAA, p. 6, 8 et 9) ... Elle passera véritablement les bornes, à la réception d'Endaddine Akass (TAA, p. 42, 43 et 44) !!! Significatif aussi qu’il fasse dire au capitaine, qu'encombre son "H" en plexi (du "PersonAlph-Art") : "C’est une œuvre d’art. Et une œuvre d’art, çà ne sert à rien ! C’est çà l’art !" (TAA, p. 12) ;

2° de l'escroquerie en matière d'Art, la juteuse industrie des contrefaçons se donnant librement carrière dans nos sociétés dès lors qu'on ne saurait s'étonner que le FAUX et la FAUSSETE représentent les "maîtres-mots" quand ils sont déjà pleinement cautionnés dans les "allées" du Pouvoir !!! En l'occurrence, Hergé qui, pour les personnages d'Endaddine Akass et Ramo Nash, s'est inspiré de l'escroc Fernand Legros et de son comparse, le peintre Elmyre de Hory, insuffle un rythme que l'on ressent déjà haletant, en dépit de l'état d'esquisses de son scénario, dans l'enquête que Tintin mène à la suite du double assassinat de Jacques Monastir et de Henri Fourcart … A tel point qu’il est lui-même l'objet de quatre tentatives de meurtre (TAA, p. 20, 22, 36, 38) - les scènes esquissées bénéficient d'une coloration, ce qui implique l'état de déjà achèvement dans l'esprit de l'auteur !) et d'une agression directe (TAA, p. 34) ... Excusez du peu !!!

3° de la peinture déjà réaliste du monde des sectes qui devaient faire florès dans les années '80 et 90 (et se terminer quelquefois tragiquement tel le triple DRAME du pseudo "Temple Solaire" ... dont on ne saura jamais les tenants et les aboutissants) et des multiples "paumés", esclaves psychiques de par l'institution quasi "officielle" de la drogue, du commerce des "grigris" et autres "pentacles" et de "disciplines" de pacotille, prétendument "asiatiques" parodiant et inversant le bouddhisme zen (la démonstration en est esquissée dans la séance d'Endaddine Akass en p. 30, 31 et 32) ...

Soit, l'état de corruption de la société occidentale à l'orée des années '80 dont Hergé pressentait les scandaleux, indéfinissables et invisibles méandres dont les effets, depuis, se sont révélés au grand jour !!! Qui sait, s'il avait vécu dix ans de plus, s'il n'aurait pas pressenti en guise de 25ème album une "Affaire Dutroux" en bandes dessinées ...
+3
kingping27vendredi 20 novembre 2015 à 18:14
@nicnol : Mon cher ami, je n'ai pas compris des centaines de parties de se livre car :


A)Hergé a écrit n'importe comment .

B)le livre n'a pas assez de scénario.

C)le problème le plus grave: On ne comprend rien de toute l'histoire et moi je trouve sa incroyable.
J'avoue que c'est dommage que Hergé soit mort en plein élaboration de son livre mais pourquoi les éditeurs de la société Casterman n'ont pas finit le livre,l'éditer ou encore meilleur L'ÉCRITURE!!!! Mille sabord tonnerre de Brest.nicnol,un éditeur sert a éditer pas rêver.

C'est vrai que chacun a son opinion sur cette BD mais ce n'est pas du tout la meilleure BD si vous voulez une bonne BD prenez par exemple ( Le trésor de Rackham le Rouge ou encore objectif lune.Ça au moins, c'est beaucoup plus intéressant mais cette BD a été ajoutée a la saga Tintin et elle va y rester pour toujours

Amitiés.
+1
kingping27jeudi 19 novembre 2015 à 19:08
@nicnol: Je comprend et j'avoue que c'est vrai que Tintin et L'alph art comporte des arts merveilleux car immédiatement dans mon esprit je me suis dit : Si je lisais Tintin et L'alph art je pourrais comprendre le scénario et les arts d'Hergé.Excusez moi nicnol pour mes mots de travers en vers Hergé
Amitiés
+1
nicnolvendredi 13 novembre 2015 à 15:23
@kingping27 : permettez-moi de m'inscrire en faux relativement à vos assertions : Hergé n'a pas créé "une bande dessinée avec des croquis, des notes et des gribouillis" non plus qu'il a "mal dessiné Tintin et l'Alph Art" !!! Il se trouvait précisément en pleine élaboration de son 24ème album, un projet mûri depuis 1977 et pour lequel il avait éliminé plusieurs idées préalables, notamment celui d'un récit se passant exclusivement dans un aéroport, avant de se concentrer sur une intrigue ayant pour objet l'Art moderne auquel il s'intéressait depuis les années '60 ... Là encore, il va tâtonner ... outre le fait que, divorçant en 1977 de sa première femme et épousant Fanny Vlaminck en 1977, il est SURsollicité :

a) l'inauguration de la statue "Tintin" (qui, soit dit en passant, ne passera certes pas à la postérité en tant qu'oeuvre d'art rendant un authentique hommage au héros le plus célèbre de la bande dessinée !!!) ;
b) les diverses manifestations à l'occasion du cinquantenaire de Tintin en 1979 ;
c) les retrouvailles HYPER médiatisées avec Tchang, le 17 mars 1981 ;
d) la republication d'un fac-similé exacte de "Tintin au pays des Soviets" également en 1981 ;
e) la célébration de son 75ème anniversaire en 1982 ...

En outre, le diagnostic, en 1979, d'une maladie du sang, se révèle être une leucémie en 1980, maladie pour laquelle Hergé doit subir de longs traitements en services spécialisés : il n'est que de considérer ses TRES BELLES photographies en 1979 et celles, à partir de 1981, pour se rendre compte du changement qui se produit alors EN LUI ... et de l'état d'invalidité de plus en plus prononcé ... Et cela, en pleine création !!!

Le "scénario" qui, de pair avec "ses dessins", vous apparaît être "n'importe quoi" est, en fait, un des meilleurs depuis des années (je ne suis certes pas de ceux qui considèrent "Vol 714 pour Sydney" et - surtout ! - "Tintin et les Picaros" comme des "échecs") ... à un point tel que, témoignant de l'extraordinaire génie narratif d'Hergé, il promettait de soutenir l'intrigue d'un album appelé à devenir un chef d'oeuvre !!! L'angoisse y est partout présente (jamais, depuis "L'Oreille cassée", Tintin n'a été à ce point victime de tentatives d'assassinats !) comme le désenchantement et la dénonciation amère de la Société, déjà si prégnante dans le si INJUSTEMENT décrié "Tintin et les Picaros" !!! Car cette société du FAUX, du "carton-pâte", de la spéculation EHONTEE, des SECTES et de la MANIPULATION psychologique des êtres - les "paumés", en tout premier lieu ! -), c'est précisément celle que nous avons désormais sous les yeux, en cet "an de grâce" 2015 !!!

Il reste que je comprends (et partage) votre frustration de cet inachèvement A JAMAIS définitif de "Tintin et l'Alph Art" !!! "Définitif" ... car toute tentative de "finition", lors qu'on ne dispose d'AUCUNE trace, d'AUCUN commencement d'indice de la main d'Hergé (trois mois avant sa mort, il avouait lui-même : "Je ne sais pas où cette histoire va me conduire" !) qui permettrait de "guider" un auteur DOUE (Bob de Moor aurait pu légitimement s'y essayer), devra TOUJOURS être décrétée de BÂTARDE !!! Mais, s'agissant de l'esquisse présente (qui se réduit progressivement jusqu'à n'être plus que ... une "esquisse de l'esquisse"), je continuerai d'estimer que la Société Moulinsart DEVRAIT accepter qu'elle soit réalisée en album élaboré et coloré jusque - HELAS - l'ultime page 42 ... Car même à l'état d'esquisses, en maintes sections de l'intrigue (qu'il faudrait simplement "préciser"),"Tintin et l'Alph Art" est DEJA un chef d'oeuvre !!!

Quant au "titre, il a probablement été inspiré à Hergé, très attentif à l'Art moderne, à ses milieux et à ses dérives et excès (ainsi de cette critique cinglante de l'architecture du "Centre Pompidou" à Paris - page 6 de l'esquisse - !), par les lithographies du britannique Peter Hutchinson de 1974 intitulée "Alphabet Series" ou Isidore Isou, praticien de "l'art conceptuel" à partir du "lettrisme" ...
+3
kingping27mercredi 11 novembre 2015 à 10:10
Pourquoi hergé dit Georges remi a t-il crée une bande dessinée avec des croquis des notes et des gribouillis.pourquoi a t-il appelée sa bd tintin et l alph art je ne comprend rien du tout .pourquoi a t-il mal dessiné tintin et l alph art .il aurait pu faire un bon scénario si il s'était appliqué sur ses dessin .malheureusement,hergé a fait n'importe quoi sur ses dessin et moi je trouve ça très très dommage de sa part . Ps: S'il vous plaît,répondez a ma question: Combien y a t-il de bd des aventures de Tintin et Milou.bon ben ciao!
+2
nicnolmercredi 28 octobre 2015 à 09:55
@patlac : merci pour ta sympathie à mon égard et ton témoignage ... De fait, en guise d'émulation tintinienne, "Moulinsart" serait bien avisé de faire réaliser un version de "Tintin et l'Alph Art" en album "achevé" ... en tout cas jusqu'au moment fatal où la Mort a arrêté la création d'Hergé ... symboliquement au moment où Tintin est lui-même conduit vers ce qui continue à me paraître une très improbable exécution !!!

Et, s'agissant de cette dernière (et de la manière dont Tintin "pourrait" être sauvé), il m'est venu une idée (oh, assurément saugrenue ! mais il n'est pas interdit de rêver ...) :

Hergé, en page 7 de l'esquisse, fait intervenir, comme çà, "en passant", l'Emir Ben Kalish Ezab, de passage en Europe, lequel expose "en direct" à la télévision ses projets ... d' "emplettes" : RIEN MOINS que "le château de Windsor" - "Versailles" - "la tour Eiffel" - "le Centre Beaubourg" (construit sous la présidence de Pompidou, féru d'art "moderne" et savoureusement comparé à une "raffinerie" ... manière pour Hergé, lui-même admirateur de la création contemporaine, de glisser ce qu'il pense de cette construction, ce ... "Pompidolium" déparant de manière hideuse l'ancien quartier médiéval du Marais ... comme la "Pyramide" du Louvre - le "Mitteramsès" ! - le fait aux dépens de l'ancienne demeure des rois de France ... orpheline des Tuileries, incendiées en mai 1871) ... A cet égard, admirons la prescience d'Hergé ... Car le rachat de trésors architecturaux et autres de l'Occident par des "rois du pétrole" arabes ... nous le vivons désormais !!!

Tout à coup ... "BOUM"... une violente explosion ... causée par ... Abdallah et ses diaboliques pétards !!! Occasion d'un énième épanchement de l'émir au bénéfice de son "cher petit oisillon en sucre candi" !!! Puis ... plus rien ... jusqu'en page 36 de l'esquisse où nous apprenons, via la Castafiore (qui, décidément, à "l'art" de se commettre - et de se compromettre ! - chez "Satan" comme déjà dans "Coke en Stock !), que l'Emir parade à la réception d'Endaddine Akass ... flanqué notamment de deux notoires fripouilles de la saga tintinienne, Gibbons et Chicklet ... Abdallah, assurément, ne doit pas être loin, même s'il n'apparaît pas ...

Imaginons qu'Abdallah, par Dieu sait quel subterfuge de son cru, fasse échouer l'opération "polyester liquide" et la transformation de Tintin en "César" ... avant que n’intervienne Haddock alerté par Milou, porteur de l'ultime billet (p. 41 de l'esquisse) ... Ne serait-ce pas là une bonne occasion pour ce garnement de ... se racheter en sauvant d'une mort quasi certaine NOTRE héros ... ?!!!
+2
chloeo1samedi 10 octobre 2015 à 09:14
J'ai adoré le dernier album , J'aimerai bien le voir en bd normal ou dessin animé !
+1
gael34600samedi 13 juin 2015 à 07:45
J'aurais bien aimé le voir terminer, ou en dessin animé
+1
patlacvendredi 13 mars 2015 à 12:43
@nicnol,tes contributions font preuve de ton érudition, et c'est un plaisir de lire et d'apprendre par tes textes des compléments d'information sur l'oeuvre de Hergé. Pour apporter de l'eau à ton moulin,l'on trouve en Iran, le tintin et l'alph art, en édition couleur finie, certains pourraient hurler au sacrilège, mais d'autres ni verront qu'une curiosité de plus dans une bibliothèque de collectionneurs, tintin et les soviets est aussi trouvable en couleur dans les librairies Iranienne, ce sont peut-être des pirates, je ne le sais pas, toujours est il, que la qualité des dessins n'a rien à voir avec nos albums, le papier idem, on a l'impression d'avoir dans les mains quelques chose d'artisanale.
Amitiés.
+2
anto229mercredi 29 octobre 2014 à 11:35
tres bon album .....dommage qu il ne soit pas fini
+2
nicnollundi 20 octobre 2014 à 14:54
Il n'est que de lire et relire le crayonné, les notes et le script laissés par Hergé pour s'aviser (et se convaincre) de l'état décidément extrêmement parcellaire de "Tintin et l'Alph-Art" !!! Ce sont vraiment des esquisses, des esquisses TRES dépouillées ... Le scénario est encore embryonnaire voire même de premier jet (seules, quelques planches apparaissent plus élaborées et partant, convaincantes - entre autres, l'assassinat du directeur Fourcart ... la première enquête et les tentatives d'attentats contre Tintin -), les monologues, dialogues et répliques, de style faible voire très faible, sont à peine nourris de la vivacité hergéenne bien connue ... outre le fait que la Mort, à un moment crucial, a ôté son crayon à Hergé aux deux tiers de l'album, lors qu'il s'interrogeait relativement à la direction où l'histoire allait le mener ... Témoin, cette confidence faite en décembre 1982, trois mois avant son décès :

"Je ne peux malheureusement pas dire grand-chose de cette future Aventure de Tintin, parce qu'il y a trois ans que je l'ai commencée, que j'ai peu le loisir d'y travailler et que je ne sais pas encore comment l'histoire va évoluer".

Et je ne suis vraiment pas certain que le crayonné des trois premières pages, réputé être le plus "élaboré", serait lui-même finalement demeuré en l'état : cette énième utilisation de la "terreur" que la Castafiore inspire à Haddock (devenant ici HYSTERIE !) a plus que servi dans le passé ... comme le sempiternel "Air des Bijoux" (ayant assurément nourri le fameux "Non tu ne chanteras pas" ... mille fois adressé au malheureux Assurancetourix) !!! Seule la violence cauchemardesque est neuve même comparée aux "Bijoux de la Castafiore" en 14-IV-3 et 4) s'additionnant de l'allusion directe au rejet du Loch Lommond, conséquence de l'administration du fameux "Stopalcool" (dixit Hergé en la note figurant en la "Page retrouvée", insérée en p. 62 de l'album "Tintin et l'Alph-Art" publié en 2004), ce ... "remède" inventé par Tournesol, leg de "Tintin et les Picaros" (une trouvaille !) !!! En fait, l'esquisse de scénario en cette même "Page retrouvée" apparaît plus "convaincante" que cette énième "Castafiorophobie" ... Et l'intervention de la Castafiore pourrait alors se moduler à l'occasion de ce "lèche-vitrine" ou du vernissage supposés au cours duquel Haddock fuit Lampion en entrant dans la galerie Fourcart ...

De même est à peine esquissée la dimension "guru" d'Endaddine Akass (dont il semble bien qu'il était voué à être un nouvel "avatar" de Rastapopoulos ... Se pose alors l'épineux problème d'une explication convaincante de sa réapparition à la suite de "Vol 714 pour Sydney" ? -), animateur d'une secte où pourrait s'insérer d'anciens protagonistes secondaires "paumés" de l'univers tintinien (tels Sakharine ou Aristide Filoselle, voire même ... Siclone ou Zlotsky, guéris du "poison qui rend fou") ... comme la toute nouvelle et naïve Martine Vandezande et - pourquoi pas ? - les aînés de Séraphin Lampion, devenus "accros" à la drogue ... Le projet exposé en la "Page retrouvée" insérée en p. 55 de l'Album, élargissant sa dimension à une supposée réception à l'ambassade de Sondonésie (clin d'oeil à "Vol 714 pour Sydney"), lui restituant la position sociale éminente qui était la sienne dans "Les Cigares du Paraon" et "Coke en Stock" et au cours de laquelle pourraient réapparaître des individus aussi notoirement crapuleux que Carreidas, Chicklett, Dawson ou douteux, tels Krollspell et Spalding, semble avoir été abandonnée ... à moins qu'elle ait pu apparaître plus tard, dans le scénario ... Seule l'activité de faussaire (se doublant de crimes) est utilisée ... tandis que ne laisse pas d'apparaître regrettable l'absence dans le scénario des frères Loiseau, lors même que leur profession d'antiquaires en rapport avec le milieu de l'Art pouvait, au vu de leur passé, se situer en adéquation avec les fausses valeurs et criminelles escroqueries d'Endaddine Akass et Ramo Nash.

De sorte qu'il est raisonnable de douter de la validité et de la pertinence des diverses tentatives de prétendus "achèvements" sur la base du sommaire atelier laissé par Hergé !!! SEULE la réalisation en album achevé, s'arrêtant à l'instant où Tintin est conduit vers son hypothétique trépas, est possible et LEGITIME !!! Il reste que "Tintin et l'Alph-Art" avait tout ce qu'il fallait en fait de "thèmes" et d'anticipations (nous avons vu, dans le drame et le mystère insondable de "l'Ordre du Temple solaire" ou les scandales et méandres où se meut la pseudo "scientologie", ce vers quoi pouvaient mener les sectes et quelle criminalité en "col blanc et cravate" était à la manoeuvre) pour devenir un des plus grands albums d'Hergé ...
+3
rayanou26samedi 16 août 2014 à 15:51
Je me demande ce qui arrivera a tintin
+3
michelbaconmardi 17 juin 2014 à 16:42
Milles bravo en ce qui me concerne a RODIER qui lui a termine d une facon remarquable l alpha art dont j ai une copie .Beau travail Rodier.
quelle honte de pas avoir continuer avec de nouveaux albums.c est TRES con
+2
charlotte9vendredi 7 mars 2014 à 14:43
De toute les façon, nous pouvons tout imaginé grace à HERGE. Sans lui, je n'aurais jamais fait
"L'amitié de Katou"
Et comme le dit tout le monde, FICHU MALADIE !
+2
yannou29mardi 18 février 2014 à 13:21
je ne pourrai pas attendre 2052 pour la suite des aventures de tintin!
+1
devlatirajeudi 28 novembre 2013 à 18:11
le suspense de cet album est intenable ; notre héros va mourir ou sauver sa peau ????
+1
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK