Les Bijoux de la Castafiore
5 questions
Bravo ! Vous avez fini le Quiz !
Vous avez 3 bonnes réponses
Votre score : 50 points.
OK
Question n°1/5
De quel style sont les meubles de la chambre occupée par Bianca Castafiore ?
De style Louis XIII
De style Louis XV
De style année 60
Question n°2/5
Quel cadeau la Castafiore doit-elle envoyer à Nestor ?
Une rose blanche
Un pendule
Une photo dédicacée
Question n°3/5
De quelle matière est fait l'escalier principal du château de Moulinsart ?
De marbre
De bois
De pierre bleue
Question n°4/5
Quel est le nom de l'hebdomadaire italien qui, un jour, a manqué de respect à madame Castafiore ?
Tempo di Roma
Paris-Flash
Le Soir
Question n°5/5
Qui est le voleur de l'émeraude de la Castafiore ?
Un chat
Une pie
Un faucon
LES BIJOUX DE LA CASTAFIORE
Les joueurs des 30 derniers jours
Pour figurer dans le classement vous devez être inscrit à Tintin.comJe m'inscris avant de jouerJe joue sans m'inscrire
Vos contributions (75) Contribuer
digorgozolamercredi 16 août 2017 à 16:53
La Castafiore appelle Nestor de toute les façons:
Norbert, Prosper et plein d'autres. Tous sauf... Nestor!
13Gilles13mercredi 16 août 2017 à 02:44
Isidore ...easy et dors
digorgozolasamedi 12 août 2017 à 15:48
Je pense qu'Alonzo Perez et Bada Ramon n'ont pas voulu laisser l'indice car quelqu'un d'autre aurait pu l'entendre...
+1
jacqueshervevendredi 11 août 2017 à 17:23
Concernant le perroquet de l'oreille cassée on ne sait pas ce qu'il devient ensuite. Reste à savoir s'il a survécu ou s'il a été abattu une fois qu'il ait désigné Tortilla.
digorgozolamercredi 2 août 2017 à 19:41
Effectivement, le capitaine Haddock à bien envie de tuer son perroquet ! Mais devant la Castafiore, il n'ose pas l'insulter. Mais le foudroie quand même du regard.
Bada Ramon aussi veut tuer le perroquet de Balthazar. Alonzo essaie de l'arrêté, mais si il avait su que le perroquet aller parler...
+1
jacqueshervesamedi 29 juillet 2017 à 22:40
À noter que le capitaine Haddock manque de peu de tuer le perroquet en lui envoyant un magazine dans sa direction allant jusqu'à faire tomber son perchoir. On se demande si Hergé n'aurait pas lu un roman de la Comtesse de Ségur :la sœur de Gribouille. Heureusement le capitaine n'ira pas plus loin que le personnage du roman de la Comtesse de Ségur bien que ce ne soit pas l'envie qui lui manque.
digorgozolavendredi 14 juillet 2017 à 09:18
Il y vas surtout pour y prendre une coupe de champagne proposée par la Castafiore je crois!
Mais le capitaine n'est pas de cet avis...
+1
jacqueshervejeudi 13 juillet 2017 à 22:13
Trop facile de reporter un rendez vous pour teparer la marche, Mr Boullu! Et pourtant il n'hésite pas à se rendre au domicile du capitaine Haddock en compagnie d'une fanfare dont il fait partie !!!
digorgozolalundi 10 juillet 2017 à 09:51
Bien dommage effectivement, car on ne voit les tziganes que dans 38 cases (en comptant les cases où on voit Miarka sans les autres tziganes). Mais on voit la page "47 bis" dans le dessin animé.

Par contre, Mr Boullu à TOUJOURS des excuses:
-"Il ne faut pas m'en vouloir... J'ai dû terminer une pierre tombale: c'était urgent...
-Oui... Mais il y a eu les congés payées... Et puis j'ai eu la grippe, et...
Même sa femme s'y met!
-Oui... Ah! c'est le monsieur du château... Euh... non, il est parti depuis ce matin...
Alors qu'il est derrière elle! Il est dans 12 cases mais c'est quand même un personnage important... Qui a le temps!...
+1
jacqueshervedimanche 9 juillet 2017 à 11:01
En effet ! Attention à la marche. Seule la Castafiore reste prudente ! Bien dommage qu'il n'y ait pas de page 47 bis où la police essaierait par tous les moyens à faire avouer aux tsiganes le vol d'un bijou.

On imagine quels seraient les propos lors de l'interrogatoire de style en s'adressant à Miarka : ''on a trouvé des ciseaux en or de la cantatrice. Où est l'emeraude? ''

–mais je n'ai pas volé j'ai seulement trouvé les ciseaux !'''dit Miarka en pleurant.

–Avoue ! Sache que je déteste les menteuses ! dit le policier chargé de l'interrogatoire.
digorgozolavendredi 2 juin 2017 à 13:03
ATTENTION A LA MARCHE EN DESCENDANT DU TRAIN !
attention à la quatrième marche en descendant de l’escalier .....

Toujours le même refrain...
jacqueshervelundi 1 mai 2017 à 20:29
Concernant la TV couleurs :

1938 : mise au point du système Delta qui sera utilisé de 1967 à 1976 en France

1953 : apparition de la TV couleurs Aux États-Unis

1956 : système SECAM en France

1967 : seconde chaîne couleurs en France
marcdusudlundi 16 janvier 2017 à 13:25
Le château l ...La Castafiore... Le Capitaine...Le Professeur... Même Nestor !!!
Le héros Ç est pas Tintin..;-) c est Moulinsart...!
Un album découvert quand j avais 10 ans...
Je voulais pas le lire d un trait pour pourvoir profiter au maximum de chaque bulles...
+1
nicnolmardi 20 septembre 2016 à 09:08
@jacquesherve : Tryphon nous en donne l'explication en BLC, 48-II-3 : "Le principe ? ... Grosso modo, des philtres colorés, disposés entre un appareil de télévision ordinaire et un autre écran ! ..." Plus loin, nous apprenons, en BLC, 58-I-3 qu'il va présenter son "Supercolor Tryphonar" (quel nom, vraiment !) au "Congrès International de Télévision" à Milan ...

Maintenant, ledit "principe" est-il techniquement possible ... ?
+1
jacqueshervemercredi 14 septembre 2016 à 14:35
Supercolor Tryphonar = façon de transformer le noir et blanc en couleurs tout en mettant des couleurs fausses. Comment nos amis peuvent voir un magazine en couleurs alors que les chaînes tv émettaient à l'époque en noir et blanc.
jacqueshervemercredi 14 septembre 2016 à 14:28
Une version moderne de l'opéra de Rossini La gazza ladra.
osbornlundi 4 avril 2016 à 19:40
Album original et fort sympathique, où pour une fois Moulinsart est au cœur de l'action.
+3
jacqueshervelundi 28 mars 2016 à 00:21
Je pense que Hergé aurait pu créer un passage où les services de police mettraient la pression sur Miarka pour l'inciter à avouer un vol vu qu'on avait trouvé des ciseaux sur elle....tout en s'inspirant du passage où le héros de Sans Famille est arrêté par la faute des Driscoll .
nicnolsamedi 26 mars 2016 à 18:49
@jacquesherve : à mon sens, attendu que "Les Bijoux de la Castafiore" fait déjà partie de la dernière période créatrice de Hergé en ce qu'il privilégie pour la première fois la prédominance de la "sphère privée" s'auto protégeant comme elle le peut de l'univers public (attitude créatrice coïncidant avec sa relation désormais officielle avec Fanny Vlaminck), l'exposition d'une procédure judiciaire ayant pour objet le "vol de l'émeraude" et l'éventuelle implication des Tziganes dans ce procès étaient impossibles ... Sans oublier les limites imposées par les 62 pages de l'album !!!

C'est que, comme déjà dans "L'Affaire Tournesol" (AT, 13-II-3 et III) ou "Coke en Stock" avec le "rallye" concocté par Lampion, Hergé s'applique surtout à dénoncer de nouvelles intrusions de la "sphère publique" dans la retraite de Tintin et ses amis à Moulinsart :

1° les Tziganes, soit l'intrusion de l'univers "primitif" de Tintin avant sa rencontre avec le capitaine Haddock ... cette sphère de "l'enfant trouvé" telle qu'analysée par Jean-Marie Apostolidès ;
2° l'arrivée de la Castafiore, experte dans l'art de ... "s'inviter ... en toute simplicité (tu parles !)" - BLC, 6-I-2 -
3° consécutivement à l'invitation faite par le capitaine Haddock aux Tziganes, les "sinistres" avertissements du commandant de gendarmerie de Moulinsart (BLC, 13-II-2) ;
4° consécutivement à l'arrivée de la Castafiore, l'invasion de parasites de tout genre et de tout poil (dont l'univers de Moulinsart avait déjà subi la grossière importunité dans "L'Affaire Tournesol" à la suite de l'indiscrétion des Dupondt, quelles qu'aient pu être leurs assurances - AT, 13-II-2 et 3 - et 13-III -) :

a) Gino et son acolyte, délégués par (on le saura plus tard) le "Tempo di Roma" (BLC, 9-IV-3 - 13-IV-2 et 3 et 14-I-1, 2 et 3) ;
b) l'inévitable Lampion et sa grossière fatuité (BLC, p. 17) ;
c) l'arrivée du piano chez "Haddack" (sic !), commandé par la Castafiore pour Wagner, son "accompagnateur/souffre-douleur" (BLC, 17-IV-3) ;
d) à nouveau Gino et son acolyte (BLC, 20-IV-2 et 3 et 21-I-2) ... ces "zèbres qui ont détalé comme des lapins" (savoureux "haddockisme" en 21-II-1) ;
e) Jean-Loup de la Battelerie et Walter Rzzoto de "Paris Flash" (BLC p. 22, 23 et 24), quintessence de la NULLITE de la presse "à sensation" à l'affût du "truc qui se vendrait !" (BLC, 23-I-1) ;
f) le "magnifique reportage" qui en résulte (anticipation du NEANT "people"), l'annonce du pseudo "mariage", les télégrammes de félicitation et l'aubade de "l'Harmonie de Moulinsart (BLC, p. 27 à 30) ;
g) l'arrivée de l'équipe de télévision, "véritable invasion barbare" ( BLC, p. 30 à 40) ;
h) le reportage (bien plus intelligent que le torchon de Paris Flash - BLC, 41 -) du "Tempo di Roma" assuré par Gino qui s'est introduit parmi les techniciens de l'équipe de télévision ;
i) la disparition de l'émeraude, objet du programme de l'émission télévisuelle "Cinq millions à la une" (BLC, p. 48 à 50) ;
j) l'article de "La Dépêche" (BLC, 57-III-3) permettant indirectement la résolution de l'énigme de la disparition de l'émeraude ;

Après ... "plus de casse-pieds à l'horizon !" ainsi que s'en réjouit Haddock en BLC, 61-IV-2 !!!

Avec une telle accumulation invasive de l'univers public, la place des Tziganes (qu'Hergé, de son propre aveu à Numa Sadoul, aurait voulu bien plus importante), ne peut plus se glisser que subrepticement (en BLC, 16-III et IV et 40-III) pour resurgir ... "en fraude", dans le cadre de l'accusation de vol de l'émeraude lancée inconsidérément par les Dupondt qui, à cet égard, ne le cèdent en rien avec le commandant de gendarmerie ou ... Nestor, pour qui "ces Bohémiens, c'est tout vauriens, chapardeurs et compagnie !" (BLC, 12-III-1).

Notons pour conclure, une TRES BELLE vignette (BLC, 47-IV-3), tout de nostalgie (comme précédemment, celle exprimée par Tintin en 40-III-3), de la caravane s'éloignant vers un avenir indéfini, suggérant cette forme de liberté des Tziganes, exilés volontaires de l'univers public ...
+1
jacqueshervesamedi 12 mars 2016 à 12:21
A la lecture de l'album, j'ai un doute quant au fait que les Tziganes soient relâchés après que Tintin ait prouvé le vol par une pie, vu que Miarka avait trouvé des ciseaux en or de la Castafiore. Je trouve que Hergé aurait apporté un plus s'il avait créé un passage où un procès aurait eu lieu en correctionnel avec les Tziganes et s'il avait évoqué comment on peut faire une erreur judiciaire.
Choisissez un pseudo
Entrez votre email
Entrez un mot de passe
Choisissez un pseudo entre 5 et 12 caratères.
Valider mon inscription
Dans quelques secondes vous allez recevoir un email de confirmation.
 
Vous pouvez dès à présent vous connecter avec vos identifiants.

OK